"Silver", cela veut dire "argent", en Anglais. Ca tombe bien, car ce terme, choisi pour faire allusion aux cheveux grisonnants de la population, sied également à l'aspect mercantile de l'affaire. Le vieillissement de la population est un créneau économique important, pouvant rapporter beaucoup d'argent. Et c'est bien cela qu'on appelle la Silver économie.
Le Ministère de l'Economie y croit tellement, qu'il a créé des structures pour encourager les entreprises françaises en ce sens, avant que les concurrents étrangers prennent tout le gâteau argenté.
"L'économie à destination des seniors pourrait ainsi générer un chiffre d'affaires de plus de 130 milliards d'euros dans trois ans", explique le Ministère. 
En 2013, le Ministère de l'Economie et le Ministère de la Santé ont signé en 2013 un contrat de filière pour la Silver économie. Objectif : "structurer ce secteur en une vraie filière industrielle et créer un écosystème national et régional pour faire émerger un grand marché et favoriser l'essor de l'industrie française".
Notre région PACA est en première ligne avec des pôles d'innovation pouvant créer des valeurs technologiques, et une clientèle sur place, puisque la population est très âgée.
Un bon exemple, ces robots au service des séniors, conçus par des chercheurs de l'INRIA, à Sophia Antipolis.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Reportage : Véronique Varin, Denis Pardanaud, Alexandre Taba
Intervenant : Jean-Pierre Merlet, directeur de recherches à l 'INRIA