• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Surf Academy de Fréjus : le projet remis en cause par la sous-préfecture

Surf Academy de Fréjus : le projet remis en cause par la sous-préfecture
Surf Academy de Fréjus : le projet remis en cause par la sous-préfecture

Le projet promettait de surfer face à la mer à Fréjus. Sauf que la sous-préfecture de Draguignan met en cause la légalité de la convention signée. L’argument des opposants y est repris, mais l’Etat va plus loin, laissant penser qu’il sera compliqué de faire aboutir ce projet.

Par Nathalie Layani & ALH

La Surf Academy, ce grand parc d’attraction basé sur le surf, qui devait ouvrir cet été sur la base nature de Fréjus, semble fortement compromis.
Après la levée de boucliers des opposants politiques, de droite comme de gauche, s’interrogeant notamment sur l’existence légale de l’entreprise choisie par la mairie pour ce projet, c’est la sous-préfecture de Draguignan qui met en cause la légalité de la convention signée.

L’argument des opposants y est repris, mais l’Etat va plus loin, laissant penser qu’il sera compliqué, même en signant une nouvelle convention dans les règles de l’art, de faire aboutir ce projet.
En effet, selon la sous-préfecture, il est impossible d’installer sur la base nature un centre de loisirs.

Reportage lors du conseil municipal de ce mardi soir - LAYANI Nathalie, DELAHAYE Denise et GROSS  Johann :

Surf Academy de Fréjus : le projet remis en cause par la sous-préfecture
Le projet prométtait de surfer face à la mer à Fréjus. Sauf que la sous-préfecture de Draguignan met en cause la légalité de la convention signée. L’argument des opposants y est repris, mais l’Etat va plus loin, laissant penser qu’il sera compliqué de faire aboutir ce projet.
Intervenants : David Rachline - Maire de Fréjus (FN), Françoise Cauwel - conseillère municipale Fréjus (Les Républicains).

>> David Rachline a finalement donné son point de vue ce mercredi soir par le biais d'un communiqué de presse.

La ville de Fréjus souhaitait signer une convention avec une société privée pour créer une académie de surf sur la base nature François Léotard. Le projet révélé il y a quelques jours avait déjà fait des vagues, ses opposants dénonçaient sa légalité.

Un refus en deux points

Un document de la sous-préfecture du Var vient d'être adressé au maire David Rachline. Le courrier somme le maire de Fréjus d’annuler sa délibération sur la Surf Academy pour deux raisons :

- L'exploitation de l'établissement devait se faire par la société "Surf academy Poseidonis". La sous-préfecture souligne que la dite société "ne dispose d'aucune existence légale et ne peut, de ce fait, conclue une convention avec la commune".

- L'Academy devait s'installer sur la base nature, hors, ce site est géré par une société ayant signé une délégation de service public de trois ans avec la mairie. Il y est précisé "que la ville ne peut utiliser que ponctuellement ce site, dans la limite de trois manifestations sur la période". La délégation court jusqu'en avril 2018. La sous-préfecture conclue donc "qu'il n'est pas possible d'installer sur la base nature un centre de loisirs".

Dans son courrier, les services préfectoraux, demandent que la délibération du 7 mars dernier, jugée irrégulière soit retirée.

 

La maire veut un grand parc d'attraction

Selon le site de la ville, "la Surf Academy va poser ses structures dans le courant de l'été sur le site de la Base Nature de Fréjus. Ce concept saisonnier, entièrement démontable, associera la pratique du surf à un espace de détente et de loisirs."
Manifestation devant la mairie de Fréjus ce mardi soir. / © Denise Delahaye
Manifestation devant la mairie de Fréjus ce mardi soir. / © Denise Delahaye
Un rassemblement s'est tenu ce mardi soir avant le début du conseil municipal de la ville. Des représentants d'associations fréjusiennes sont venus manifester contre l'implantation d'une usine d'enrobés jugée polluante, car vouée à manipuler des hydrocarbures.

Les manifestants sont entrés dans la salle du conseil et se sont fait entendre à plusieurs reprises durant la séance.

> Rachel Antiokia, responsable de l'association Fréjus Nord Ouest :
Interview de Rachel Antiochia Secrétaire AFNO (Association Fréjus Nord-Ouest)
Fréjus : Le collectif d'associations du quartier Nord-Ouest proteste contre l'implantation d'une usine d'enrobé, jugée polluante, car vouée à manipuler des hydrocarbures.


A lire aussi

Sur le même sujet

Stéphane Gauberti (06)

Les + Lus