Draguignan : un nouveau capteur de pollen sur le toit de l'hôpital pour prévenir des allergies

L'hôpital de Draguignan a installé un capteur de pollen sur le toit, un moyen d'analyser l'air et d'aider les patients allergiques. / © Alexandre Dequidt - France 3 Côte d'Azur
L'hôpital de Draguignan a installé un capteur de pollen sur le toit, un moyen d'analyser l'air et d'aider les patients allergiques. / © Alexandre Dequidt - France 3 Côte d'Azur

Face à l'augmentation des allergies, l'hôpital de Draguignan se dote d'un capteur pollinique qui détecte la quantité et l'évolution du pollen. Installé sur le toit, il donne des indications précieuses pour prévenir des allergies.

Par Aline Métais

Rougeurs, éternuements, nez bouché, asthme, difficultés respiratoires... Si vous avez ces symptômes, vous êtes peut-être allergique. Ou bien vous l'êtes devenu ! Les personnes allergiques sont de plus en plus nombreuses. L'allergie aux pollens toucherait 30 % des adultes et jusqu'à 20 % des enfants en France, selon un rapport de l'Anses.

8000 patients par an


A Draguignan, le service d'allergologie de l'hôpital voit passer plus de 8000 patients par an. Tous ont des symptômes liés à la densité des polluants de l'air. Le cocktail pollution de l'air et pollens variés peut être particulièrement dangereux pour les personnes sensibles. Pour lutter contre ce phénomène, l'hôpital de Draguignan s'est doté d'un capteur pollinique qui analyse l'air pour évaluer la densité et l'évolution des pollens.

 
Le capteur de pollens est sur le toit de l'hôpital, les patients se font tester par un allergologue.

L'étrange girouette a élu domicile sur le toit de l'hôpital de Draguignan. Un outil indispensable pour lutter contre les allergies. Une expérience grandeur nature menée par le pôle pneumologie de l'hôpital de Draguignan. Grâce à ce capteur, on peut traiter plus rapidement les patients.
 

Les analyses permettent de connaître l'évolution et le taux de pollens ou de graminées présents dans l'air. Des indications qui permettent aux patients de prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter les crises.
 
Cette jeune patiente doit effectuer des tests pour vérifier comment elle réagit à différents allergènes. / © Alexandre Dequidt - France 3 Côte d'Azur
Cette jeune patiente doit effectuer des tests pour vérifier comment elle réagit à différents allergènes. / © Alexandre Dequidt - France 3 Côte d'Azur

Dans le Var, environ 20 % de la population est concernée par une maladie respiratoire.
 

Pollen : des applications sur le smartphone

- L'application Alertes pollen vous aidera à vivre votre allergie sans vous enfermer !
Consultez les alertes polliniques du RNSA, des conseils pour gérer votre allergie au quotidien et des services associés comme la météo, ou la qualité de l'air. Vous pouvez configurer jusqu'à 5 pollens et 5 départements favoris. Vous pouvez également choisir d'activer la géolocalisation qui permettra à l'application d'afficher automatiquement les informations de la zone géographique dans laquelle vous vous trouvez.
Disponible sur Play store et Apple store.
- L'application Pollen, fournit une prévision de pollinisation personnalisée pour les trois jours à venir dans votre zone. Elle prend en compte vos informations issues du journal pollinique et calcule votre niveau personnel d'exposition. Les symptômes d'allergies peuvent être consignés et comparés avec la pollinisation dans le journal pollinique. Disponible Google Play et l'Apple Store.

(Source : RNSA, Réseau national de surveillance aérobiologique)

A lire aussi

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus