Relieur d'art, le métier passion d'Aurélien Ferreri à Draguignan

Aurélien Ferreri redonne vie à des livres détériorés par les années. / © J.P. BIERLEIN
Aurélien Ferreri redonne vie à des livres détériorés par les années. / © J.P. BIERLEIN

Il a choisi de se reconvertir pour vivre sa passion. Aurélien Ferreri a repris les chemins de l'école à 50 ans pour devenir relieur d'art. Rencontre avec un amoureux des beaux livres.

Par Catherine Lioult

Le métier est très ancien : il s'agit de relier, de dorer, ou encore de restaurer des livres. Le travail est minutieux. Ce jour là, dans son atelier de Draguignan, Aurélien Ferreri  est au chevet d'un dictionnaire de 1834. Il va lui redonner son lustre d'antan, mais il y aura plusieurs étapes.

 

Au cours des siècles, la technique n'a pas changé, et Aurélien a décidé de l'apprendre sur le tard, à 50 ans, au cours d'une reconversion. Cet artisan d'art fait du sur mesure en fonction de l'usage du livre et de son propriétaire :  le travail ne sera pas le même si l'ouvrage reste dans une bibliothèque, ou s'il est fréquemment feuilleté.
 
Le travail est très minutieux pour redonner à ce livre son lustre d'antan. / © J.P. Bierlein
Le travail est très minutieux pour redonner à ce livre son lustre d'antan. / © J.P. Bierlein


Bientôt, ce dictionnaire aura une nouvelle couverture en cuir et il aura une belle allure. Ce professionnel se plaît à le rappeler : relier les oeuvres, c'est relier les hommes à travers le temps... 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus