A Fréjus, l'armée se met à l'heure des smartphones

L'armée se met à l'heure des portables. / © France 3 Côte d'Azur
L'armée se met à l'heure des portables. / © France 3 Côte d'Azur

Le 21ème RIMA de Fréjus s'inspire des nouvelles technologies pour les adapter à son métier. Les phases de test en combat ont commencé pour les soldats : grâce à leur smartphone, ils peuvent désormais communiquer sur une fréquence dédiée aux militaires. 

Par Léa Bouquet

L'armée se met à l'heure des smartphones. Le 21ème RIMA de Fréjus s'inspire de la vie quotidienne et des nouvelles technologies pour les adapter au métier.

Désormais, grâce à leurs smartphones sécurisés, ils peuvent communiquer des informations à leurs camarades sur une fréquence dédiée aux militaires. 

L'armée du futur

Cette nouvelle technologie, attachée à l'avant bras des soldats, doit permettre un renseignement très précis du terrain de guerre.

Jumelles connectées, réserve de munitions, appareil photo et messagerie ultra-sécurisées : ces applications pour les militaires sont issues des technologies civiles.  

Le 21ème RIMA de Fréjus se met à l'heure des smartphones


"C'est un outil, avec lequel le soldat peut mener son combat de manière beaucoup plus fluide, explique le capitaine Jean-Baptiste du bureau de la transformation digitale.
 

Il a une meilleure connaissance du terrain, et c'est un outil qui l'accompagne au combat pour lui permettre à la fois de mieux comprendre son environnement et de lutter plus efficacement face à sa menace. 


Ces nouveaux outils sont une aubaine pour les militaires, sur le plan de la stratégie. Même si dans le feu de l'action, leurs yeux ne sont pas toujours rivés sur l'écran.
 

Phases de test

Le système est déjà utilisé sur l'opération Sentinelle et dans la lutte anti-terroriste. C'est en revanche la première fois qu'il est testé dans le cadre d'un déploiement tactique sur une opération extérieure.  

Le retour d'expérience du 21ème RIMA sera essentiel pour le développement technologique dans l'armée. Il va permettre de mettre au point de nouvelles applications, innovantes et sécurisées, mais toujours réservées exclusivement aux militaires.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Marie-Christine Thouret, maire de Sospel (06)

Les + Lus