Saint-Raphaël : le gardien du sémaphore du Cap Dramont est décédé suite à une agression

Le gardien est entre la vie et la mort. / © MAXPPP
Le gardien est entre la vie et la mort. / © MAXPPP

Le gardien du sémaphore du Cap Dramont à Saint-Raphaël avait été retrouvé à terre gisant dans son sang mercredi soir à son domicile. Il est décédé ce vendredi des suites de ses blessures. Les indices portent à croire qu'il aurait été cambriolé. 

Par AFP

Le décès a été constaté ce vendredi par un médecin.
Le gardien du sémaphore du Cap Dramont à Saint-Raphaël a été retrouvé mercredi soir vers minuit sur la terrasse de son domicile, gisant dans son sang. Le sous-officier de la marine a été trouvé par une amie, qui s'inquiétait de ne pas avoir de ses nouvelles. La police privilégie la piste d'un cambriolage qui aurait mal tourné.

L'homme de 44 ans avait été transporté dans la nuit à l'hôpital de Nice dans un état très grave. Il souffrait de diverses blessures, notamment à la tête. "Il est entre la vie et la mort et la maison a été cambriolée", précisait alors la police.

La police judiciaire de Toulon a été saisie, de même que le commissariat de Fréjus.

"On n'exclut aucune hypothèse et la piste possible privilégiée est qu'il aurait surpris son ou ses cambrioleurs", a ajouté la police.


"Nous préférons rester prudents sur les circonstances de cette agression. Nous en sommes qu'au début de l'enquête", a précisé Ivan Auriel, Procureur de Draguignan. 

Sur le même sujet

Seize actrices noires et métisses sur le tapis rouge contre les discriminations

Les + Lus