Un exosquelette pour aider les patients à remarcher à l'hôpital d'Hyères

L'hôpital René Sabran de Hyères, dans le Var, a investi dans un exosquelette pour aider à la rééducation de patients.

Elly Wolters, patiente de l'hôpital équipée d'un exosquelette.
Elly Wolters, patiente de l'hôpital équipée d'un exosquelette. © Nicolas Carme / France Télévisions
Elly Wolters, 76 ans avance lentement, et c'est une chance pour elle compte tenu de son état. Cette patiente a une tétraplégie incomplète suite à une chute, elle reprend la marche grâce à l'exosquelette.

Des attelles mécaniques pour aider les jambes, Elly Wolters se penche légèrement et elle avance. "La machine a pris l'initiative, tout en lui laissant une assistance incomplète, ce qui lui permet de travailler à l'intérieur de la machine" explique Hubert Tournebise, chef du service de médecine physique et de réadaptation de l'hôpital Renée Sabran.
 


Accélérer la rééducation


Grâce à cet exosquelette, les patients sont dans l'exercice plus précoce de la marche. Sans cette machine, ils n'auraient pas forcément assez de force pour remarcher seul.

C'est une machine à assistance variable, au fil des progrès, les muscles prennent le relais. C'est surtout un outil psychologique fort, dès son arrivée à l'hôpital, le patient peut l'utiliser. 
 

"La première fois que je l'ai mis, j'étais heureuse d'avoir marché. Et la première fois que je suis rentrée ici, j'ai dit au docteur, je sors d'ici, en marchant !" s'exclame Elly Wolters,patiente de 76 ans.

 
L'exosquelette permet même de marcher à l'extérieur.
L'exosquelette permet même de marcher à l'extérieur. © Nicolas Carme / France Télévisions

 

Remarcher au final


Cet exosquelette concerne les victimes d'AVC ou d'accidents de voiture (tétraplégiques, hémiplégiques incomplets - incomplets, cela signifie qu'ils pourront remarcher à terme).

L'hôpital Sabran a investi 170 000 pour obtenir cette machine qui est utilisée aujourd'hui par 5 patients dont Elly Wolters. Grâce à l'exosquelette, elle pourra remarcher d'ici deux mois.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société technologies économie robotique innovation