Sanary-sur-Mer : un an après l'effondrement d'un immeuble, les habitants se reconstruisent

Publié le
Écrit par Corentin Alloune .

Le 7 décembre 2021, un immeuble s'effondrait sur le port de Sanary-sur-Mer, dans le Var. Le bilan était de trois victimes. Un an plus tard, le drame marque toujours les esprits des Sanaryen,s mais ils vont de l'avant.

"Je croyais que c'était ma bouteille de gaz qui avait explosé. Je suis allé voir dans la cuisine et là, j'ai aperçu la mer. Tout est tombé en miettes..." s'attriste Serafin Caboni, habitant de la commune. Il était 3h40 du matin lorsque Serafin a été réveillé par l'effondrement dans la nuit du 6 au 7 décembre 2021.

Cet ancien policier à la retraite habite en face de l'ancien immeuble, situé rue Jean-Jaurès. Le drame a fait trois victimes. Il était proche de l'une d'entre elles. "Le père était policier avec moi. C'était un choc..." se rappelle-t-il avec émotion au micro d'une équipe de France 3 Provence-Alpes. 

"C'est tout un bout de ville qui s'est effondré"

Une octogénaire, un homme de 58 ans ainsi qu'un père de famille âgé d'une trentaine d'années sont morts. Un an plus tard, la vie reprend son cours sur le port de Sanary. À la demande des familles des victimes, aucune cérémonie n'est organisée pour commémorer ce drame.

Au lieu de l'explosion, "rien ne nous dit qu'il s'est passé quelque chose ici il y a un an", témoigne un passant. Mais il reste toutefois inscrit dans les esprits. "On est très marqué par cet événement", explique une passante. Un autre ajoute : "C'est tout un bout de ville qui s'est effondré."

Éric Gandjean est commerçant au marché du port depuis près de 30 ans. Derrière son stand, se trouvait la célèbre crêperie Le Galion. "Cela a changé, c'est vrai. Mais c'est bien qu'il y ait quelque chose qui revienne. C'est moins triste", 

Aujourd'hui, les habitants s'habituent peu à peu au nouveau paysage. L'enquête ouverte pour homicide et blessure involontaire se poursuit. La thèse du suicide d'un occupant de l'immeuble est à ce stade privilégié. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité