À découvrir dans le Var : le pont levant de La Seyne-sur-Mer

Publié le Mis à jour le

Il est l’emblème d’un passé bien révolu, inscrit au titre des monuments historiques depuis 1987. Ce pont basculant métallique faisait partie des installations des anciens chantiers navals de La Seyne-sur-Mer.

Le pont levant de La Seyne-sur-Mer dans le Var, se situe sur le port. Il est l’emblème d’un passé bien révolu. Ce pont basculant métallique faisait partie des installations des anciens chantiers navals de la Seyne-sur-Mer. Il est inscrit au titre des monuments historiques depuis le 3 novembre 1987.

Avant que ce pont ne soit construit, le train arrivait en gare de Marseille puis les matériaux étaient chargés sur de grosses charrettes. Problème de taille : allors que les rues de La Seyne-sur-Mer étaient étroites, elles étaient vite encombrées par ces chargements en pleine ville.

C’est pour cela que le pont levant fut construit.

Inauguré en 1920

La construction de la structure débute en 1913. Les sociétés Daydé le réalisent durant 4 ans.

Mais il faudra attendre la fin de la guerre pour célébrer son inauguration en 1920. Il devient ainsi l’une des installations clefs des anciens chantiers navals de La Seyne-sur-Mer. 

"Six hommes devaient tourner la manivelle"

C’est dans la salle des machines qu’au prix de leurs efforts et de leur sueur, plusieurs hommes parvenaient à tourner les manivelles pour le faire fonctionner.

Il fallait 6 hommes et cette opération était très longue,

Alain Bart, ancien ouvrier des chantiers navals

Le pont pouvait alors être remonté et descendu.

Une histoire entachée par quelques accidents

Durant toute l’époque du pont de La Seyne-sur-Mer, plusieurs accidents sont survenus, durant lesquels des wagons se sont détachés de la gare de la ville.

Heureusement que le pont était levé, car les bateaux sont directement tombés dans l’eau. S’il avait été baissé les wagons auraient traversé tout le chantier et causé des dégâts corporels !

Alain Bart.

En 1971, les chantiers navals employaient alors plus de 5.000 personnes. Avec l’arrêt des chantiers, le pont se baisse pour la dernière fois en 1986. Il restera toutefois l’emblème de la ville et le témoin immobile de sa splendeur passée qui avait marqué les esprits.

C'est le symbole de la cité varoise :

Après avoir été laissé à l’abandon pendant des années, le pont levant est restauré en 2009. Ce qui permet aux passants de le visiter gratuitement.

Le Pont des Chantiers est aujourd’hui un belvédère panoramique d’où l’on peut admirer la rade.

Aujourd'hui, le site est devenu une attraction touristique.