Var : Hubert Falco et Marc Giraud soupçonnés de détournement de fonds publics

Publié le
Écrit par Marion Fontaine
Hubert Falco, maire de Toulon, le 16 août 2021.
Hubert Falco, maire de Toulon, le 16 août 2021. © Laurent Coust/ZUMA PRESS/MAXPPP/

Le maire de Toulon et le président du conseil départemental ont été entendus cette semaine dans l'affaire dite du "frigo de Falco" selon le JDD. Hubert Falco est soupçonné d'avoir eu table ouverte dans les cuisines du conseil départemental, qu'il a présidé jusqu'en 2002.

Hubert Falco, maire de Toulon (ex-LR, désormais Horizons), et Marc Giraud, président du département du Var, ont été placés en garde à vue cette semaine, selon une information du Journal du dimanche parue le 10 octobre 2021. Ils ont été entendus dans l'enquête ouverte sur l'affaire du "frigo de Falco" pour "détournement de fonds publics" entre 2002 et 2018.  

"Il n'y a pas eu de suite judiciaire" à cette garde à vue, nous affirme Me Jean-Claude Guidicelli, avocat de Marc Giraud. Du côté de la mairie de Toulon, on nous glisse que "Hubert Falco est sorti de la garde à vue comme il est entré. Il n'y a pas eu de mise en examen". Avant d'ajouter : "L'enquête suit son cours"

Passe-droit dans les cuisines du conseil 

Le maire de Toulon aurait eu "table ouverte" dans les cuisines du conseil départemental jusqu'en 2018, alors qu'il ne dirige plus le département depuis 2002, continue le Journal du dimanche. Marc Giraud, son successeur depuis 2015, est, lui, soupçonné d'avoir laissé faire le maire de Toulon. 

"C'est une affaire ridicule", fustige Me Jean-Claude Guidicelli. "C'est une tradition de l'époque : les anciens présidents du Conseil départemental venaient se sustenter à la cantine du Conseil départemental. En plus, Hubert Falco a un appétit d'oiseau"

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.