Cet article date de plus de 5 ans

Var : le mal-logement gagne du terrain

Le mal-logement est une réalité dans le Var pour de plus en plus de foyers. 30.000 familles sont aujourd'hui dans l'attente d'un logement social, dont 8 000 en situation d'urgence. Dans le même temps, paradoxe troublant, plusieurs dizaines d'appartement se retrouvent sans occupants.
© Maxppp
Ces dix dernières années, les loyers ont augmenté de 57 % Ce qui s'ajoute à la précarité et au chômage. Conséquence : les impayés ont aussi augmenté, avec 2147 décisions d'expulsion l'an dernier dans le Var.

Par peur de l'insécurité, certaines personnes refusent les propositions de logement dans les quartiers dits "sensibles".

Dans son dernier rapport, la Fondation Abbé Pierre s'est également intéressée au lien de causalité entre le mal-logement et certaines maladies. L'humidité peut être cause d'asthme, d'allergies et de saturnisme. La surrocupation d'un logement peut déclencher des problèmes psychologiques, comme la dépression...
Selon une étude, un habitat insalubre augmenterait de 40 % le risque de se déclarer en mauvaise santé

Dans le Var, 2 500 logements sociaux ont été construits l'an dernier. Il en faudrait deux fois plus pour lutter efficacement contre le mal-logement.

durée de la vidéo: 01 min 32
Mal logement Var

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
logement société économie santé