• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Avignon : désensibilisation aux piqûres d'abeilles et de guêpes

Tout bien réfléchi, mieux vaut la piqûre du médecin / © Olivier Ducros-Renaudin / France 3 Provence-Alpes
Tout bien réfléchi, mieux vaut la piqûre du médecin / © Olivier Ducros-Renaudin / France 3 Provence-Alpes

Dommage d'être allergique aux abeilles lorsqu'on est apiculteur ! C'est une situation qui existe pourtant. Ce lundi, l'hôpital d'Avignon a organisé une Journée de désensibilisation aux piqûres d'abeilles et de guêpes. Tous les autres jours, évidemment, la désensibilisation est toujours possible.

Par Nathalie Deumier

Des maçons et des apiculteurs peuvent parfois cumuler plusieurs piqûres et rester des heures sous surveillance à l'hôpital. Il faut savoir qu'en France chaque année, environ 40 personnes décèdent à cause d'allergies après avoir été piquées par une abeille.

La désensibilisation consiste à recevoir six injections du venin qui provoque l'allergie. Le traitement se déroule à l'hôpital car un choc anaphylactique peut se produire et le patient allergique risque un arrêt cardiaque.

Le traitement sera poursuivi pendant trois ans, avec une injection tous les deux mois. 

désensibilisation allergie piqure abeille
La piqure de guepe ou d'abeille n'est pas une fatalité. La désensibilisation existe. L'hôpital d'Avignon y consacre une journée d'information. Un reportage de Frédérique Poret et Olivier Ducros-Renaudin Intervenants : Grégory Vire Apiculteur amateur ; Dominique Prizzon ; Dr Leon Jacques Allergologue-pneumologue



 




Sur le même sujet

Leonardo Jardim, entraîneur de l'AS Monaco, lors de la conférence de presse du 7 août 2019

Les + Lus