• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Avignon : la patinoire sera rasée

Suite à sa vente, la patinoire d'Avignon fermera définitivement ses portes en septembre 2018. / © Jean-Pierre Marchenay
Suite à sa vente, la patinoire d'Avignon fermera définitivement ses portes en septembre 2018. / © Jean-Pierre Marchenay

Après des mois de négociation, le propriétaire a signé la vente de la patinoire d'Avignon. Il avait pourtant laissé le temps à la mairie de se porter acquéreur. C'est un promoteur immobilier qui construira des logements en lieu et place de la patinoire. 

Par Pauline Guigou

"Tourner la page", c'est le souhait de Jean-Pierre Marchenay. L'actuel gérant de la patinoire d'Avignon doit prendre sa retraite début 2019.   Une décision qu'il a prise il y a cinq ans. Désireux de laisser vivre son établissement, il en avait averti la municipalité dès 2013, tout en recherchant un repreneur potentiel. 

Approché par des promoteurs immobiliers, Jean-Pierre Marchenay, ne souhaite pas voir sa patinoire rasée.  Il laisse donc le temps à la mairie d'Avignon de se positionner. La municipalité réalise une évaluation du patrimoine, alors estimé à 1,6 millions d'euros. Trop cher pour la ville, qui ne donne pas suite. 

La ville d'Avignon avait jusqu'au 16 février pour se décider. 


En octobre 2017,  Jean-Pierre Marchenay se résoud alors à signer un compromis de vente, avec un promoteur immobilier. La ville d'Avignon avait jusqu'au 16 février pour faire valoir son droit de préemption, et racheter la patinoire. Aujourd'hui la date butoir est dépassée. La patinoire d' Avignon sera rasée. Sur les 5000 m² de terrain, bientôt seront construits trois immeubles de 3 étages, principalement du logement. 

Une finalité qui attriste son gérant. La patinoire est a été construite par son père en 1969 : 

Je suis là depuis l'âge de 11 ans. Évidemment, j'aurais préféré une autre solution, mais j'ai laissé beaucoup de temps à la ville. Maintenant, il faut que je tourne la page, et que je commence ma nouvelle vie de retraité


Au delà du bâtiment, c'est plusieurs clubs qui se retrouvent à la rue : patinage artistique, hockey sur glace, eisstock (sorte de pétanque sur glace)... Du loisir à la compétition de haut niveau, au total ce sont près de 500 sportifs de la commune qui vont devoir trouver une nouvelle patinoire. L'établissement fermera définitivement ses portes en septembre 2018.


Reportage de Philippe Fabrègues, Olivier Ducros-Renaudin

 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les évacués de la rue d'Aubagne

Les + Lus