Interpellé pour des représailles après la mort de son frère à Avignon

Publié le Mis à jour le
Écrit par Olivia Malongo avec AFP

Son frère est mort le 1er juin, victime d'une fusillade dans un snack d'un quartier populaire d'Avignon. L'homme, âgé d'une vingtaine d'années, aurait alors séquestré et passé à tabac un homme pour obtenir des informations sur les auteurs de ce meurtre. Il a été interpellé et écroué ce mercredi

Un homme soupçonné d'avoir participé à des représailles, après la mort dans une fusillade d'un de ses frères dans la nuit du 31 mai au 1er juin à Avignon, a été écroué après son interpellation mercredi. Un mandat d'arrêt avait été décerné à l'encontre d'Abdelmalik Rouag, âgé d'une vingtaine d'années, dans le cadre d'une information judiciaire ouverte au tribunal de grande instance d'Avignon pour "enlèvement, séquestration et violences aggravées".

Séquestré dans un coffre de voiture

M. Rouag, qui nie les faits, est soupçonné d'avoir participé à l'enlèvement, la séquestration dans un coffre de voiture et le passage à tabac d'un homme pour obtenir des renseignements sur les auteurs de la fusillade dans un snack d'un quartier populaire d'Avignon au cours de laquelle son frère Hacen, âgé de 23 ans, avait trouvé la mort. Quatre personnes avaient été blessées. Trois autres personnes, soupçonnées d'avoir pris part à cette expédition punitive, ont été écrouées mi-juin et un quatrième suspect a été placé sous contrôle judiciaire.

Mis en examen pour enlévement et séquestration

Après son interpellation mercredi matin dans un quartier populaire par l'antenne de la police judiciaire d'Avignon, Abdelmalik Rouag a été déféré devant un juge d'instruction qui l'a mis en examen pour enlèvement, séquestration et violences aggravées et placé sous mandat de dépôt, selon le parquet.