• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Piolenc : les producteurs d'ail demandent l'IGP

Les producteurs d'ail de Piolenc demandent le label IGP / © France 3 Provence-Alpes
Les producteurs d'ail de Piolenc demandent le label IGP / © France 3 Provence-Alpes

Piolenc, dans le Vaucluse, est connue pour être la capitale de l'ail. Aujourd'hui, les producteurs veulent aller plus loin et demandent l'Indication Géographique Protégée, parce que l'ail de Piolenc a un goût particulier

Par Ludovic Moreau

Chez les Massonnet, l'ail est une affaire de famille. Depuis plusieurs générations, on plante ce bulbe violet, au parfum unique, si particulier, qui a fait la réputation de Piolenc.

L'ail de Piolenc a un parfum différent, il est très puissant. Je ne sais pas si c'est notre façon de travailler ou si c'est le terroir... C'est peut-être les deux

explique Rémi Massonnet, agriculteur.
Avec presque un mois de retard à cause des conditions météorologiques, nous sommes dans la période de récolte, une période qui nécessite une grande attention. Cinq cents tonnes d'ails vont être récoltées sur près de cinquante hectares.

C'est vrai qu'on le chouchoute parce que c'est 8 mois de travail. C'est un ail que l'on plante fin septembre et que l'on récolte normalement début mai

indique Stéphane Massonnet.
Six des dix producteurs locaux se sont regroupés en association, l'Association des Producteurs d'Ail de Piolenc (APAP). Ils travaillent ensemble pour obtenir une IGP, l'Indication Géographique Protégée. Un label délivré par l'Europe et qui serait pour eux, une reconnaissance de la particularité de l'ail local. Mais pas si simple à obtenir.

Le dossier est compliqué, il faut tout détailler, de la plantation à la commercialisation, chercher les points d'intérêts et surtout ce qui différencie notre ail par rapport aux autres

explique Olivier Surles, secrétaire de l'association des producteurs d'ail de Piolenc. Il ajoute qu'il faut compter entre 5 et 8 ans voir 10 selon l'IGP.

Une partie de la production de l'ail est conditionnée directement après la récolte pour être vendue / © France 3 Provence-Alpes
Une partie de la production de l'ail est conditionnée directement après la récolte pour être vendue / © France 3 Provence-Alpes

Après la récolte, une partie de la production est mise en séchage, tandis qu'une autre partie est directement conditionnée pour être vendue.
Pour les récoltants, obtenir ce label permettrait d'ouvrir de nouveaux marchés.

L'IGP nous permettrait d'augmenter nos volumes de production et avoir de nouveaux clients tout en gardant nos niveaux de qualité

indique Stéphane Massonnet, président de l'APAP.

Fête de l'ail nouveau ce week-end

Le week-end prochain, Piolenc fêtera l'arrivée de l'ail nouveau, l'occasion pour les producteurs de faire découvrir au public, ce petit trésor violet. Pour l'occasion, les producteurs de Piolenc accueilleront leurs homologues croates, qui s'inscrivent eux aussi dans la même démarche.
Autre temps fort, fin août, les 26 et 27 août exactement, Piolenc célèbrera la 39° édition de la traditionnelle Fête de l'Ail.

Reportage : Gilles Guérin et Alban Poitevin

Sur le même sujet

Avignon, une journée au Festival 2019

Les + Lus