Infanticide à Cavaillon: comment une mère peut-elle tuer ses enfants?

nge ; Cavaillon ; 29/10/2019 ; Double infanticide aux Taillades à Cavaillon Deux enfants âgés de 5 et 7 ans ont été retrouvés morts au domicile de leur mère. La mère aurait drogué ses enfants avant de les étouffer / © ESPOSITO Ange/MaxPPP
nge ; Cavaillon ; 29/10/2019 ; Double infanticide aux Taillades à Cavaillon Deux enfants âgés de 5 et 7 ans ont été retrouvés morts au domicile de leur mère. La mère aurait drogué ses enfants avant de les étouffer / © ESPOSITO Ange/MaxPPP

Liliane Daligand, psychiatre experte devant les tribunaux décrypte les raisons qui peuvent pousser une mère à tuer ses enfants. Pour la spécialiste, ces femmes n'ont pas forcément de "pathologie psychiatrique".

Par Annie Vergnenegre

Alors que sont pratiquées ce jeudi les autopsies des corps des deux enfants retrouvés lundi à Cavaillon, la psychiatre Liliane Daligand, professeure émérite de médecine légale, explique ce geste qui relève de l'"inconcevable" dans l'imaginaire collectif.

"Souvent, ce sont des femmes qui n'avaient pas de pathologie, qui avaient pu être d'excellentes mères auparavant, souligne l'expert qui distingue "ces femmes qui ont un moment de violence, de passage à l'acte" "de celles qui sont maltraitantes, toxiques tout au long de l'éducation d'un enfant."

Emporter ses enfants dans la mort

Comment une mère aimante peut-elle passer à l'acte?  Pour la psychiatre, il peut s'agir d'une femme abandonnée par un homme,  "qui veut se donner la mort, mais ne veut pas que ses enfants lui survivent, elle veut les "emporter dans la mort".

Il peut aussi arriver que la mère soit animée par un désir de vengeance envers son ex-compagon. "On trouve plutôt chez les hommes violents au long cours ce mouvement d'anéantissement, cette volonté qu'il n'y ait pas de survivant, mais les femmes peuvent elles aussi être habitées par ce désir de vengeance, de punition: "tu m'as laissé, je te prive de ton enfant", pour toucher la personne dans ce qui lui est le plus cher." 
    

Sur le même sujet

Les + Lus