• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Orange : Jacques Bompard réélu maire, abandonne son poste de député

Frappé par la loi sur le non-cumul des mandats, Jacques Bompard (Ligue du sud) a finalement choisi d'opter pour son mandat de maire, et laisse sa place parlementaire à sa suppléante.

Par Ghislaine Milliet

Jacques Bompard (Ligue-du-Sud) a été réélu maire mardi après avoir démissionné de ce poste en juin, en l'absence de l'opposition qui a dénoncé "une tambouille" politique.
Frappé par la loi sur le non-cumul des mandats, Jacques Bompard avait démissionné de son poste d'édile après avoir été réélu à l'Assemblée nationale en juin. Il a finalement choisi d'opter pour son mandat de maire à Orange, dont il est à la tête depuis 1995, et de laisser prochainement sa place de parlementaire à sa suppléante, Marie-France Lorho.
Seul candidat, il a recueilli lors d'un conseil municipal 29 voix sur 35, l'opposition ayant quitté la séance après avoir dénoncé un "non-sens républicain".

Ce n'est pas à vous de désigner votre successeur,  c'est au peuple français

a déploré Christine Badinier (DVG), lui reprochant de n'avoir "jamais eu l'intention de siéger comme député".

"Non à la tambouille"

Jacques Bompard "espère ainsi que sa suppléante devienne à la fois une porte-parole sous contrôle total, mais aussi, la députée qui poursuivra les contrats d'assistants parlementaires de ses deux fils, qui n'ont vécu jusqu'à présent que des mandats électifs de leurs parents", a dénoncé l'élue d'opposition du Front de gauche, Fabienne Haloui, après avoir quitté la séance en brandissant une pancarte sur laquelle il était écrit "Non à la tambouille".
Son geste a été imité par les trois autres conseillers municipaux d'opposition présents, des groupes divers gauche et Les Républicains.

Sur le même sujet

Isabelle Colombani(83)

Les + Lus