A Piolenc, des panneaux photovoltaïques protègent les vignes des coups de chaleur

La chambre d'agriculture de Vaucluse teste l'installation de panneaux solaires pour protéger les vignes des fortes chaleurs. Objectif : améliorer le rendement et produire de l'électricité.
A Piolenc, des panneaux solaires ont été installés sur deux parcelles de vigne à titre expérimental. © Emmanuel Zini/MaxPPP
Pour mûrir à point, les raisins ont besoin de soleil, mais pas trop. Les étés caniculaires et secs font souffrir les vignes. Grâce à ces panneaux solaires orientables à distance, les plants profitent de l'ensoleillement le matin et de l'ombre l'après-midi.

Economiser l'eau

"Le matin il y a la photosynthèse, et l'après-midi on économise la vigne on limite sa transpiration en mettant la vigne à l'ombre", explique Olivier Jacquet responsable Vigne-Vin chambre agriculture 84. Avec à la clé, un meilleur rendement.

Il ne s'agit pour l'heure que d'une expérimentation menée par la chambre d'agriculture de Vaucluse sur deux parcelles à Piolenc. Plusieurs capteurs enregistrent les données sur les pieds de vigne. " Des capteurs de croissance sont posés sur le tronc, au milieu de la végétation les capteurs de températures et dans le sol, les sondes qui permettent de mesurer l'humidité, explique Olivier Jacquet responsable Vigne-Vin chambre agriculture 84. 

La protection des panneaux solaires portent déjà ses fruits. "On s'aperçoit que la vigne qui n'est pas sous les panneaux est en arrêt de croissance complet, note Olivier Jacquet, et on a tout un tas de feuilles qui sont en train de se dessécher. La vigne sacrifie les feuilles du bas pour économiser de l'eau". 

Une centrale viti-voltaïque

Protéger les vignes des trop fortes grosses chaleurs n'est pas le seul atout de ce centrale viti-voltaïque. Elle produit aussi de l'électricité.

Dès l'année prochaine, des essais pourraient être menés chez des vignerons pour tester le dispositif sur de grandes parcelles. 
partager
A Piolenc, des panneaux photovoltaïques protègent les vignes des coups de chaleur
    Partager Facebook Messenger Whatsapp SMS Mail Twitter Flipboard
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie