• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Provence-Alpes : une solution pour lutter contre la Xylella fastidiosa, bactérie tueuse d'oliviers

Xylella fastidiosa, bientôt une solution miracle? / © BENELUXPIX/MAXPPP
Xylella fastidiosa, bientôt une solution miracle? / © BENELUXPIX/MAXPPP

La bactérie Xylella fastidiosa est responsable des maux des oliviers. Elle est  surnommée "tueuse d'oliviers". Des chercheurs auraient mis au point un dispositif capable de détecter la maladie avant même que les premiers symptômes apparaissent sur les arbres. 
 

Par Sidonie Canetto

Lorsque les premiers symptômes apparaissent sur les oliviers, il est déjà trop tard. La maladie est bien implantée et surtout pendant ce temps d'incubation, la maladie peut contaminer les autres arbres alentours. Il s'écoule 8 et 14 mois entre la contamination et l'apparition de ces symptômes.

 

Le dispositif miracle?



Des chercheurs du Centre Commun de Recherches (JRC) de la Communauté européenne à Ispra (nord de l'Italie) ont mis au point un dispositif de caméras hyper spectrales et thermiques permettant de détecter la maladie avant que les symptômes ne soient visibles. C'est une étude publiée lundi dans Nature Plants qui nous informe de cette possible avancée scientifique et technologique.

 

D'où vient cette bactérie?


La bactérie est transmise par des insectes de la famille des cigales, et a été détectée à ce jour dans quatre pays européens (Italie, France, Espagne et Allemagne), avec des effets différents selon les végétaux et les conditions climatiques. En Provence , ce sont surtout les oliviers qui sont touchés. Elle aurait été étudiée pour la première fois aux Etats-Unis  à la fin du XIXe siècle. Connue aoutre-atlantique sous le nom de maladie de Pierce , elle a fortement touché les vignobles californiens.
En France, elle a été signalée pour la première fois en Corse, en juillet 2015 et touche surtout des plantes ornementales. Au total 25 foyers ont été détectésen région Provence-Alpes-Cote d'Azur.

 

Traitement


En traitant les données récoltées par des cameras embarquées sur des drones ou des avions de surveillance, les chercheurs annoncent être "en mesure de classer chaque olivier comme sain ou affecté" même pendant la période "d'incubation".
 

Aucun remède


La bactérie peut potentiellement toucher 359 espèces végétales, selon la sous-espèce détectée (multiplex, pauca, fastidiosa, sandyi, morus, tashke) et aucun remède ne permet la guérison des plantes touchées.






 

A lire aussi

Sur le même sujet

Leonardo Jardim, entraîneur de l'AS Monaco, lors de la conférence de presse du 7 août 2019

Les + Lus