Cet article date de plus de 4 ans

Vendée Globe : un navire marseillais au secours de Kito de Pavant

Victime d'une importante voie d'eau après un choc avec un objet flottant, le skipper camarguais a demandé assistance alors qu'il se trouve dans le sud de l'Océan Indien. Le Marion Dufresne, un navire de la CMA/CGM basé à Marseille se porte en ce moment à son secours.
© Maxppp - Archives
Le skipper Kito de Pavant a demandé à être récupéré en mer après l'ouverture d'une voie d'eau sur son bateau Bastide Otio. Le marin a indiqué avoir subi un violent choc avec un objet flottant non identifié au niveau de la quille, provoquant une voie d'eau importante à bord du bateau alors qu'il naviguait dans le sud de l'océan Indien.

J'ai tapé quelque chose de dur avec la quille. Le choc a été brutal et le bateau s'est arrêté net. Le puits de quille est arraché, il y a une grosse voie d'eau à ce niveau mais contenue pour le moment au compartiment moteur. Le bateau est arrêté. J'ai affalé la grand-voile pour que ça gîte moins. La situation est stabilisée pour le moment. Le matériel de survie est à côté de moi. Il va falloir venir me chercher


a-t-il indiqué par téléphone dans la matinée.
La direction de course a précisé avoir immédiatement alerté les secours afin d'organiser le sauvetage. Le Marion Dufresne, navire de la CMA/CGM basé à Marseille assurant le ravitaillement des Terres australes et antarctiques françaises, actuellement positionné à 110 milles au nord de l'endroit où se trouve Kito de Pavant, dans le Nord des îles Crozet, devrait être sur zone dans les minutes qui suivent.
La position à 17h GMT du Marion Dufresne qui est sur le point d'entrer en contact visuel avec le bateau de Kito de Pavant.
La position à 17h GMT du Marion Dufresne qui est sur le point d'entrer en contact visuel avec le bateau de Kito de Pavant. © Capture d'écran source Institut Polaire

Le sauvetage s'annonce compliqué car il y a actuellement 40 noeuds de vent et 5 à 6 mètres de creux sur zone. Il faudra peut être attendre le lever du jour pour porter secours au navigateur. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vendée globe sport voile