• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Zones humides, des milieux en danger

L'étang de Palu, sur la côte orientale de la Corse / © corse-sauvage.com
L'étang de Palu, sur la côte orientale de la Corse / © corse-sauvage.com

La gestion de l’eau dans les zones humides est une problématique tant pour les usagers que pour les espèces animales et végétales qui dépendent de la ressource en eau.

Par Grégoire Bézie

Etangs, lagunes, marais salants, mares, marais, ruisseaux, tourbières, vallées alluviales, prairies inondables… Chaque année, la Journée mondiale des zones humides commémore la signature de la Convention sur les zones humides, le 2 février 1971, dans la ville iranienne de Ramsar, au bord de la mer Caspienne.

Au sud d'un chapelet de zones humides qui s'étend du Fiumorbu au Travu, l'étang de Palu est une vaste lagune sédimentaire de 110 hectares. Les rivages lagunaires ont ceci d'unique qu'il suffit de traverser un étroit lido sableux pour découvrir progressivement, par-delà la dune, deux univers aquatiques singuliers, à la fois proche et bien distincts : la lagune et la mer.

L'embouchure de l'étang de Palu, la plage qu'il faut régulièrement "ouvrir" pour oxygéner l'étang. / © corse-sauvage.com
L'embouchure de l'étang de Palu, la plage qu'il faut régulièrement "ouvrir" pour oxygéner l'étang. / © corse-sauvage.com
Ces milieux sont ici reliés par un grau (chenal) semi-naturel. L'étang de Palu alimenté par six petits cours d'eau est peu profond et constitué d'un mélange d'eau douce et d'eau de mer. Depuis 1985, un pêcheur exploite l’étang.

Le matériel utilisé correspond à une technique traditionnelle de pêche des étangs de Corse et d’Italie. Les engins de capture (verveux, bordigues) sont disposés sur la rive est du plan d’eau en juillet et retirés en janvier-février. 
A la découverte des zones humides

La Journée mondiale des zones humides est l’occasion de faire découvrir les zones humides, de sensibiliser le public aux valeurs et aux avantages de ces milieux, et de rappeler les objectifs fixés depuis 42 ans par la Convention de Ramsar.

Le Schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) de Corse, adopté en 2009, a ainsi recensé les zones humides sur l’île, et identifié les milieux considérés comme remarquables et prioritaires en termes d'intervention technique et financière.

Le SDAGE s'est fixé des objectifs de qualité des eaux à atteindre d’ici à 2015: que 90 % des cours d’eau, 97 % des eaux côtières et 100% des eaux souterraines soient en bon état écologique.

Malgré tout, dans certains cas, l'objectif de bon état ne peut être atteint en 2015 pour des raisons techniques ou économiques ; le délai est alors reporté à 2021 ou au plus tard à 2027.

Sur le même sujet

Corse : signature de la 4e convention tripartite entre l’État, la collectivité et l’université 

Les + Lus