• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Alerte à la bombe: les démineurs font sauter des figatelli

La sous-préfecture de Draguignan a été évacuée jusqu'en début d'après-midi. / © Var-Matin
La sous-préfecture de Draguignan a été évacuée jusqu'en début d'après-midi. / © Var-Matin

Une grosse frayeur et une belle anecdote pour les personnels de la sous-préfecture de Draguignan (Var) visée par une alerte à la bombe, vendredi 15 mars. En fait d'engin explosif, ce sont des produits corses glissés "dans un colis suspect" qui ont été neutralisés par les démineurs.

Par Grégoire Bézie

Le paquet est arrivé vendredi matin, expédié depuis la Corse, rapporte sur son site le quotidien Var-Matin. Jusque là rien de bien inquiétant.

Mais ce qui a éveillé l'inquiétude des fonctionnaires de la sous-préfecture de Draguignan, c'est que le nom de l'expéditrice était celui "d'une dame qui s'était montrée menaçante par téléphone la semaine dernière auprès du bureau des pensions", un service rattaché au ministère de l'Intérieur, mais se trouvant dans les locaux de la sous-préfecture. 

Les bâtiments de la sous-préfecture et la centaine de fonctionnaires présent, ainsi que ceux du bureau de Poste voisin, ont été évacués. Un périmètre de sécurité a été mis en place et le colis suspect a été isolé dans l'attente des démineurs de Toulon.

Mais de bombe, pas de trace: les démineurs se sont rendus compte, que ce dernier contenait pour tout explosif, le plus célèbre produit de la charcuterie insulaire, des figatelli, ainsi que des confitures corses.

L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Toulon.

Sur le même sujet

Corse-du-Sud : 15 tonnes de verre collectées chaque jour auprès de 200 bars et restaurants

Les + Lus