Bastia : la bataille pour l'investiture PRG prendra fin le 25 juin

Municipales 2014: François Tatti et Jean Zuccarelli en lice pour la mairie de Bastia / © MAXPPP/AFP
Municipales 2014: François Tatti et Jean Zuccarelli en lice pour la mairie de Bastia / © MAXPPP/AFP

François Tatti, Jean Zuccarelli et un fauteuil pour deux: celui de candidat à la mairie de Bastia investi par le Parti Radical de Gauche (PRG). C'est tout l'enjeu de la bataille qui se livre au sein du parti, pour désigner le futur candidat. Les militants devront trancher lors d'un vote le 25 juin.

Par Grégoire Bézie

A l'issue d'une réunion du bureau départemental du parti vendredi 31 mai, à Bastia, Alex Alessandrini, président de la fédération du PRG de la Haute-Corse a annoncé que les militants seront appelés à voter le 25 juin à bulletin secret. 

Une nouvelle réunion des six membres du bureau départemental, prévue le 10 juin doit déterminer si seuls les deux cents militants PRG de Bastia seront appelés aux urnes ou si le vote concernera tous les militants de Haute-Corse.  

Si le mode de scrutin reste à définir, l’issue de celui-ci ne laisse que peu de place au suspense et devrait faire la part belle à Jean Zuccarelli, qui s'est déclaré "candidat à la candidature" mercredi 29 mai sur le plateau du Corsica Sera.
Municipales Bastia: bataille pour l'investiture PRG
Alexandre Alessandrini, président de la fédération du Parti Radical de Gauche (PRG) de la Haute-Corse

La légitimité du PRG de Haute-Corse remise en cause

Dans un courrier transmis à la presse adressé à Alex Alessandrini, Eric Calloni, conseiller général du canton de Bastia V, conteste la légitimité du président  et de son bureau pour organiser ce vote, alors qu'il existerait des "dysfonctionnements au sein du PRG".

Pour Eric Calloni, l'actuel bureau est hors-la-loi selon les statuts de la fédération. Il doit être "élu par l'Assemblée départementale, pour une durée de trois ans". "La dernière assemblée générale de la fédération s'est tenue en octobre 2006 à Furiani", souligne ce proche de François Tatti.

Une polémique balayée par Alex Alessandrini qui affirme disposer de toute la légitimité nécessaire pour organiser des élections au sein du PRG, alors que le mode de scrutin n'est même pas encore défini.

"Les fédérations des DOM-TOM et des régions à statut particulier ont toute latitude pour enregistrer leur fonctionnement selon l’article 8.7 des statuts du parti" rappelle le président du PRG de la Haute-Corse. Ambiance...

Sur le même sujet

Les + Lus