• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Jugement clément pour le président du GFCA

Fanfan Tagliaglioli, président du GFC Ajaccio (Archives) / © football365.fr
Fanfan Tagliaglioli, président du GFC Ajaccio (Archives) / © football365.fr

Le président du Gazélec d'Ajaccio Fanfan Tagliaglioli a échappé à la prison avec sursis et à l'interdiction de stade lors du délibéré du jugement vendredi 12 juillet. Le Tribunal correctionnel l'a condamné à une simple amende avec sursis de 5 000 euros pour insultes.

Par Romain Jeanticou

C'est avec des larmes de joie que Fanfan Tagliaglioli a accueilli le délibéré du Tribunal correctionnel d'Ajaccio, vendredi 12 juillet après-midi.
Le président du Gazélec Football Club Ajaccio (National), qui encourait une peine de prison avec sursis et une interdiction de stade, n'est finalement condamné qu'à 5 000 euros d'amende avec sursis, ainsi qu'un euro symbolique pour chaque arbitre ayant porté plainte contre lui et 100 euros pour leurs frais de justice.

DMCloud:87029
Jugement clément pour le président du GFCA
Fanfan Tagliaglioli - Président du GFCA / Me Antoine Vinier-Orsetti - Avocat de Fanfan Tagliaglioli / Jean-René Moracchini - Président de la Ligue corse de football


Menaces de mort

Fanfan Tagliaglioli a bien été reconnu coupable de "menaces de mort" contre un arbitre lors du match GFCA-Monaco le 1er mars 2013.
Le président du club niait ces accusations, reconnaissant toutefois avoir proféré des injures à l’encontre du corps arbitral dirigé par Tony Chapron.

De nombreux supporters du GFCA ainsi que le second président du club, Olivier Miniconi, avaient fait le déplacement pour entendre le délibéré.
Le président Tagliaglioli, âgé de 75 ans, a conclu le délibéré en remerciant le président du tribunal.


A lire aussi

Sur le même sujet

Ajaccio : reconstitution de la bataille d'Austerlitz au Casone

Les + Lus