• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ligue 1 : Monaco, vainqueur d'Ajaccio (1-0) en clôture de la 17e journée

Monaco, le 8 décembre 2013 / © AFP PHOTO / VALERY HACHE
Monaco, le 8 décembre 2013 / © AFP PHOTO / VALERY HACHE

Ajaccio, combatif mais limité, reste dans une peu enviable position de relégable (19e), à 7 points, dejà, de Montpellier, 17e.

Par Jean Crozier avec AFP

Sans Falcao, l'AS Monaco est passé deuxième du classement de Ligue 1 (38 points) à deux longueurs du Paris SG, à la suite de sa victoire difficile sur l'AC Ajaccio (1-0) dimanche soir au stade Louis-II, en clôture de la 17e journée.

Les Monégasques, victorieux pour la troisième fois consécutivement sans Falcao, ont été globablement très solides, mais sans une animation offensive aussi intéressante que lors de leurs dernières prestations. Ils sont cependant désormais seuls deuxièmes de L1. Et cela suffit à leur bonheur.

Ajaccio pour sa part, combatif mais limité, reste dans une peu enviable position de relégable (19e), à 7 points, dejà, de Montpellier,17e.
DMCloud:135175
Nouvelle défaite de l'AC Ajaccio
Récit: François Tortos

 

Ligue 1 - Monaco-Ajaccio: déclarations

Claudio Ranieri (entraîneur de Monaco): "Les matches sont toujours compliqués et difficiles. Ajaccio a joué derrière la ligne, mais j'ai vu l'envie de gagner.

Sur le but, trois ou quatre joueurs étaient présents. Les joueurs étaient calmes et je suis satisfait des trois points. Le championnat est encore très long. Je répète, je suis satisfait de la victoire. Martial ? Il a fait un grand match. Il a eu des occasions. Mais je l'ai vu fatigué. (concernant les déclarations de Jean-Michel Aulas ayant déclaré son souhait de le voir revenir en prêt, ndlr) Martial est à nous. On a payé. Di Maria (dont la presse espagnol
évoque un accord avec Monaco, ndlr) ? Ce sont des rumeurs. Il doit peut-être renouveler son contrat. Oui, il m'intéresse. Mais je ne pense pas qu'il va venir.
Falcao ? Il devrait s'entraîner avec le groupe mercredi. Peut-être, il va jouer samedi.
Je verrai. Je ne sais pas s'il était là. Il n'y a pas de problème avec lui. Mais si je dis qu'il n'y a pas un problème avec Falcao, vous (la presse, ndlr), vous
écrivez oui. Alors, vous pouvez écrire ce que vous voulez".

Christian Bracconi (entraîneur de Ajaccio): "A onze contre onze, c'était déjà compliqué, car ils sont difficiles à contenir. En plus de l'exclusion, on n'a pas été épargné par les blessures. On a dû réaliser nos trois changements en cinq minutes, ce qui a compliqué nos plans d'action de jeu. L'idée était de monter crescendo dans le match pour aller chercher mieux. Pendant une heure, on a été présents, on les a contenus. On les a même mis dans le doute en deuxième mi-temps. Mais il y a des défaites qui donnent des signes positifs. Ce but nous fait plus mal qu'un but construit. Mais la défaite est là, même si on va positiver.

Je ne pense pas qu'on a montré un visage de dix-neuvième. Mais il y a des motifs d'espoir pour la suite. Les joueurs ont fait preuve de courage. Il y a des qualités. On est encore sur un temps de passage qui peut être intéressant (pour le maintien, ndlr). Avec les retours deFaty, Zubar et Pedretti, il y des motifs d'espoir pour la deuxième partie de saison. Maintenant, il faudra prendre des points contre Lorient et Reims lors de nos prochaines rencontres".

Sur le même sujet

Assemblée de Corse : les tensions continuent entre la majorité nationaliste et Emmanuel Macron

Les + Lus