Cet article date de plus de 7 ans

Yvan Colonna a retrouvé ce 19 décembre la maison centrale d'Arles

Yvan Colonna transféré de nouveau à la prison d'Arles (Bouches-du-Rhône) conformément aux demandes répétées de son avocat Patrice Spinosi
Croquis d'Yvan Colonna lors de son procès
Croquis d'Yvan Colonna lors de son procès © DR
L'homme condamné à perpétuité pour l'assassinat du Préfet Claude Erignac était détenu à Réau en région parisienne depuis un an et demi.

L'administration pénitentiaire le soupçonnait d'avoir eu un projet d'évasion mais aucun élément probant n'avait été fourni.

Pour son avocat, Maître Patrice Spinosi, c’est la démonstration du caractère parfaitement infondé des soupçons d’évasion que l’administration avait été mis en avant pour le déplacer, soupçons qu’elle n’avait jamais pu étayer devant le juge administratif autrement que par des témoignages anonymes indirects.

Même si cet incident est désormais clos -ajoute Patrice Spinosi-  Yvan Colonna continue à dénoncer l’arbitraire de son transfert. Il conteste son statut de DPS et demande à être affecté dans un établissement pénitentiaire corse,  près de sa femme et de ses enfants, pour attendre l’issue de la procédure qu’il a engagé devant la Cour européenne des droit de l’homme en vue d’obtenir un nouveau procès et voir enfin reconnue son innocence.

Fin septembre, le tribunal administratif de Paris avait rejeté un recours d'Yvan Colonna contre son transfert.

La défense avait ensuite a nouveau sollicité auprès de la chancellerie un transfert, prioritairement à Borgo, en Corse, ou sinon à Arles, voeu qui a donc finalement été accordé.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice