Grève SNCM: la Corse met en place un service de substitution

24/06/14 - Le "Méditerranée", navire de la SNCM bloqué à quai dans le port de Bastia / © FTVIASTELLA
24/06/14 - Le "Méditerranée", navire de la SNCM bloqué à quai dans le port de Bastia / © FTVIASTELLA

Alors que les syndicats de la compagnie maritime ont reconduit mercredi 25 juin la grève à la SNCM, la collectivité territoriale de Corse (CTC) a indiqué mettre en place un service de substitution pour le fret et les passagers entre l'île de Beauté et le continent avec La Méridionale.

Par Grégoire Bézie

En réponse aux organisations représentatives des transporteurs corses, inquiètent de l'impact du mouvement, la CTC  a annoncé dans un courrier "déployer toutes ses capacités, pour assurer la quasi-totalité du trafic entre le port de Marseille et les principaux ports insulaires".

"Je ne suis pas là pour briser des grèves, c'est un droit constitutionnel. J'utilise à mon tour des moyens légaux pour pallier ce sabotage", a ajouté le président de l'Office des transports de Corse (OTC), Paul-Marie Bartoli.

En ce qui concerne le fret, la CMN va déployer toutes ses capacités, pour assurer la quasi-totalité du trafic entre le port de Marseille et les principaux ports insulaires.




L'OTC a ainsi annoncé l'organisation d'un service de substitution, prévu pour l'instant jusqu'à dimanche, avec le concours de La Méridionale. La compagnie maritime va rajouter deux rotations sur Ajaccio (jeudi et samedi) et une sur Bastia (vendredi).

Les billets passagers seront repris à l'identique et des fauteuils supplémentaires ont été ouverts à la vente, précise l'OTC. Au total sur la semaine, seules deux rotations manqueront au service public.

SNCM: mise en place d'un service de substitution
Patrick Panzani, secrétaire du Syndicat autonome des marins de la marine marchande (S.A.M.M.); Fréderic Cuvillier, secrétaire d'Etat aux transports; Victor Castellani, directeur régional de la CMN

Les syndicats de la compagnie maritime en difficulté SNCM ont entamé mardi une grève qui s'annonce dure, au démarrage de la saison touristique vers la Corse, pour protester contre les menaces pesant sur leur entreprise.

Avec cet arrêt de travail, tous les navires de la SNCM étaient à quai mardi pour une durée indéterminée, interrompant les traversées vers le Maghreb et la Corse, à une semaine de la haute saison dans l'île de Beauté.

Tous les syndicats, CGT - SAMMM - FO - CFE-CGC - CFDT - CFTC, ont appelé au mouvement, reconductible toutes les 24 heures, à l'exception du Syndicat des travailleurs corses (STC).

Sur le même sujet

Cargo échoué à Bonifacio : entretien avec le responsable de la réserve naturelle

Les + Lus