Sauvetage réussi et opération séduction pour le CROSS Méditerranée

Un hélicoptère et un avion ont été dépêché sur place par le CROSS Méditerrannée. / © MARINE NATIONALE / AFP
Un hélicoptère et un avion ont été dépêché sur place par le CROSS Méditerrannée. / © MARINE NATIONALE / AFP

Un scénario de film d'action qui illustre l'efficacité des sauveteurs en mer du CROSS. Vendredi, une sexagénaire tombe de son voilier alors que son mari, à bord, est endormi. 2 heures plus tard, elle est retrouvée, en vie et consciente par un navire scientifique qui a répondu à l'appel de détresse.

Par Rémi Clément

Un scénario de film d’action pour illustrer l’efficacité du CROSS (Centres régionaux opérationnels de surveillance et de sauvetage) Méditerranée. La préfecture des Alpes Maritimes nous fait parvenir ce qu’elle considère comme "l’exemple d’une opération de sauvetage en mer réussie."

Vendredi 18 juillet, un voilier qui appareille en mer au sud est de Cap Ferrat (Alpes-Maritimes) alerte le CROSS Méditerranée par radio VHF pour demander une assistance pour "une personne tombée à la mer."

A son bord, un skipper qui après s’être réveillé d'une courte sieste, se rend compte que son épouse, âgée de 67 ans, n’est plus à bord. La situation est inquiétante : cette dernière ne porte pas de brassière de sauvetage.

"Mayday"


Le CROSS prend rapidement les opérations en main. Il demande au skipper de faire route inverse pour tenter de retrouver la trace de sa femme et  établit un périmètre recherche. Au même moment, il fait décoller un hélicoptère vers la zone où se situe le voilier et diffuse un message de type "Mayday" (demande d’assistance pour personne en détresse) à tous les bateaux sur zone.

C’est le "Thetis II" un navire scientifique qui y répond le premier et accepte de s’impliquer dans l’opération de recherche et de sauvetage. Le CROSS dépêche aussi sur place un avion de type Falcon 50 stationné à Hyères et calcule, grâce à un logiciel spécialisé, une prévision de la dérive d’une personne tombée à la mer.

"La solidarité des gens de mer"


Le "Thetis II" retrouve l’épouse du skipper à la mer, deux heures après sa chute, en vie et consciente. Le voilier est alors mis en remorque par le navire scientifique et le convoi fait route vers Nice.  A son arrivée, la sexagénaire dont le suivi médical a été assuré à distance pendant le retour, est accueillie par une ambulance des sapeurs pompiers.

Après un bilan complet, l’épouse rentre à son domicile avec son conjoint. Une fin heureuse qui s’explique, selon la préfecture, par « le professionnalisme des sauveteurs… et la solidarité des gens de mer. »

Sur le même sujet

Municipales 2020 : Entretien avec Paul-Félix Benedetti, chef de file de Core in Fronte

Les + Lus