• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Expo photos : “La part visible des camps”

Heinrich Himmler en visite au camp de Mauthausen, extrait de l'exposition photo "La part visible des camps" de l'Amicale de Mauthausen / © Amicale de Mauthausen / www.campmauthausen.org
Heinrich Himmler en visite au camp de Mauthausen, extrait de l'exposition photo "La part visible des camps" de l'Amicale de Mauthausen / © Amicale de Mauthausen / www.campmauthausen.org

"La part visible des camps" est une exposition qui se tient actuellement à Biguglia (Haute-Corse). A l'espace culturel Charles Rocchi sont réunies des centaines de photos prises dans le camp de concentration de Mauthausen. Des clichés rares, sauvés par les déportés au péril de leur vie.

Par France 3 Corse ViaStella

Pendant la seconde guerre mondiale, au moins 120 000 personnes ont trouvé la mort dans ce camp en Autriche. Parmi elles, une vingtaine était originaire de Corse.

Ces photos ont pu sortir du camp de Mauthausen grâce à un groupe d'adolescents espagnols et à une résistante autrichienne. 71 ans plus tard, près de 500 clichés sont rassemblées par l'Amicale de Mauthausen.

Mauthausen était classé par l'administration SS camp de "catégorie 3". Cette catégorie de camp correspondait au régime le plus sévère et, pour les prisonniers qui y étaient envoyés, cela signifiait un "retour non désiré" "Rûckkehr unerwünscht" et l'extermination par le travail "Vernichtung durch arbeit".

C'est Heinrich Himmler, l'un des plus hauts dignitaires du Troisième Reich qui ordonna de transférer quelques centaines de prisonniers de Dachau à Mauthausen, pour y construire un nouveau camp afin de fournir une main-d'oeuvre gratuite à la carrière de pierre "Wiener Grabben" située à proximité immédiate, comme l'explique le site JewishGen, qui recense les victimes juives de l'holocauste.  

Parmi les photos, figure une vue d'Himmler au camp de Mauthausen. Cette preuve accablante permettra de faire condamner l'un des artisans de la solution finale lors du procès de Nuremberg en 1946.

200.000 personnes ont été déportées dans le camp de concentration et d'extermination de Mathausen, dont 30 corses. Seul 10 y ont survécu…

"La part visible des camps" est encore ouverte au public du mardi 26 au vendredi 29 mai.

Reportage de Laura Zéphira, Daniel Bansard, Joseph Ienco
Expo photos : "La part visible des camps"
Patrice Lafaurie, membre de l'Amicale de Mauthausen; Patrice Lafaurie, responsable de l'organisation des voyages de l'Amicale de Mauthausen; Jack Lambert, petit-fils d'un résistant déporté au camp de Mauthausen

 

Sur le même sujet

Logement : un rapport de l’exécutif de Corse pour redynamiser les communes du rural

Les + Lus