Affaire Julie Douib : Bruno Garcia-Cruciani condamné en appel à la réclusion criminelle à perpétuité

Ce vendredi 27 janvier, l’ex-compagnon de Julie Douib, Bruno Garcia-Cruciani a été condamné en appel à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie de 22 ans de sûreté, pour l’assassinat de la jeune femme survenu en mars 2019. Une peine équivalente à sa condamnation en première instance.

Après trois heures de délibération, la cour d’Assises de Corse-du-Sud a condamné en appel Bruno Garcia-Cruciani à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie de 22 ans de sûreté, pour l’assassinat de son ex-compagne, Julie Douib, survenue en mars 2019.

Une condamnation équivalente aux réquisitions de l’avocate générale et à sa condamnation en première instance. Les jurés l’ont notamment reconnu coupable d’avoir volontairement tué Julie Douib, et de préméditation.

Lors de leurs plaidoiries, les avocats de la défense avaient demandé l’ajout d’une question à destination des jurés. Cette dernière portait sur une reconnaissance d’une alteration du discernement de Bruno Garcia-Cruciani suite à la prise d’anabolisants. Une question à laquelle les jurés ont répondu par la négative. 

Concernant la partie civile de la condamnation, Bruno Garcia- Cruciani a été déchu de son autorité parentale sur ses deux enfants. Depuis le procès en première instance du quarantenaire, cette autorité parentale a été déléguée aux grands-parents maternels des enfants.

Une affaire hautement symbolique

En mars 2019, Julie Douib, 34 ans, a été tuée par balle par Bruno Garcia-Cruciani à L’Île-Rousse. Mère de deux enfants, âgés aujourd’hui de 12 et 14 ans, elle avait déposé plusieurs plaintes pour violences. Toutes ont été classées sans suite.

Au moment de sa mort, Julie Douib était séparée de Bruno Garcia-Cruciani depuis six mois. Cette affaire hautement symbolique avait contribué à l'ouverture d'un "Grenelle" contre les violences faites aux femmes.