Assemblée de Corse : débats autour de l'orientation budgétaire 2019

Hier, a eu lieu le deuxième jour de session pour l'Assemblée de Corse. Au programme des conseillers territoriaux : le débat d'orientation budgétaire 2019.

À mi-mandat, l'exécutif s'adresse aux membres de la majorité, soucieux des engagements passés : "il y a à l'évidence dans ce document d'orientation budgétaire la formalisation des orientations politiques fondamentales que le conseil exécutif de Corse et la majorité territoriale souhaite mettre en oeuvre" déclare Gilles Simeoni perché à son pupitre, en pleine session à l'Assemblée.

La langue, le foncier, le social, ces sujets ont été longuement déclinés. La droite attend, elle, des réponses concrètes sur les déchets, les routes et l'investissement.
 

Donner la priorité à l'humain


Le groupe "Andà par dumani" se prononcera sur les chiffres lors du vote du budget. Pour ce qui est des emprunts toxiques de l'ancien département de Haute-Corse, un travail en commun est envisagé "je suis disposé à accompagner la démarche de la collectivité pour essayer de faire en sorte que le gouvernement respecte ses engagements", soutient François Orlandi, conseiller territorial.

Le message de l'exécutif sur les priorités nationalistes a été bien reçu par Corsica Libera qui revendique ses priorités d'ordre social : "ce qui est fondamental dans cette affaire est de concentrer nos investissements sur la ressource la plus précieuse, l'Humain. La ressource la plus précieuse est l'investissement sur la formation, l'éducation, la culture et la jeunesse."
 

En ce jour de débat, les grandes orientations ont été présentées. Les chiffres seront débattus lors du vote du budget.