Cet article date de plus de 5 ans

Bastia : Les riverains du port de commerce se plaignent de la pollution

Les riverains du port de commerce de Bastia ne supportent plus les nuisances visuelles, olfactives et sonores générées par le trafic incessant des ferries.
Intervenants : Jean-Claude Pesce, riverain, Pierre Savelli, maire de Bastia, Pierre Mattéi, directeur général de Corsica Ferries, Jean-Luc Savelli, directeur de l'agence Qualit'Air Corse. ©France 3 Corse ViaStella
Des nuages de fumée noire s’élevant au-dessus des maisons qui bordent le Vieux-Port de Bastia. La carte postale ne fait pas vraiment rêver.

Ces volutes proviennent des cheminées des ferries qui font escale chaque jour dans le port de commerce. Depuis le début de l’été, de nombreux Bastiais se plaignent de la pollution engendrée par l’intense trafic maritime.

L’été, on dénombre en effet trente rotations quotidiennes de navires dans le port de Bastia, toutes compagnies confondues.

Autre sujet de discorde : le bruit des moteurs qui tournent de jour comme de nuit. Les riverains ont d’ailleurs déposé des plaintes à ce sujet à la municipalité.

Face à ces protestations, des mesures ont été prises par la mairie de Bastia pour limiter les nuisances. La municipalité a sommé la compagnie Moby de couper le moteur de ses navires et de les brancher à un générateur électrique mobile lors des escales noctures. Ce sera chose faite dès la semaine prochaine pour le "Moby Kiss".

Pendant tout le mois d'août, la compagnie devra se soumettre à une limitation à trois escale par jour dans le port. Ses navires seront accostés aux quais les plus éloignés des habitations, a précisé la mairie dans un communiqué.

Du côté des compagnies maritimes, des solutions sont également à l’étude pour trouver des carburants moins polluants que le fioul et promouvoir le transport à bord de modèles hybrides.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société transports maritimes économie transports