Blocus port de Marseille: le tribunal condamne la CGT à verser 30 000 euros d'amende par jour de blocage

Publié le Mis à jour le
Écrit par Michèle Mignot .

Blocus du Port de Marseille, le tribunal condamne la CGT à verser 30 000 € d'amende par jour ou par tentative d'entrée d'entrée sur le port et ordonne le déblocage.

Le référé de Corsica Linea tombé à 16 heures aujourd'hui, condamne la CGT à débloquer le port de Marseille sous peine d'une astreinte financière de 30 000 euros par jour.

Dans son ordonnance, le juge a interdit au syndicat et à son délégué, Frédéric Alpozzo, "de participer d'une quelconque manière aux opérations destinées à empêcher le Stena Carrier d'accéder au port de Marseille et d'y effectuer les chargements et déchargements requis, d'entraver ou de porter atteinte au libre exercice par la société Corsica Linea de son activité de commerce entre Bastia et Marseille et en tout lieu, notamment lors des opérations d'appareillage et de débarquement". (AFP)

Le Stena Carrier est bloqué au large des quais de Marseille depuis mardi dernier; Le cargo transporte 40 remorques pleines de produits périssables et vingt remorques vides. Les grévistes de la CGT, de la Samm de l'ancienne compagnie SNCM sont en grève, rejoints depuis jeudi par les marins de la Méridionale (CMN) et empêchent le cargo roulier d'accoster.

Une assemblée générale des marins se poursuivait vendredi après-midi;

Ce sont pas moins de trois procédures distinctes qui sont lancées en justice.
Une procédure a été engagée contre la CGT marins et contre la SNCM elle-même, qui a donc été examinée par le tribunal de grande instance de Marseille ce vendredi, et ordonné aux marins de débloquer le port.

Une autre plainte pénale a été déposée devant le procureur de la République de Marseille visant des "actes de violences" (jets de fusée de détresse) et le blocage du Stena Carrier, a indiqué l'avocat Michel Moatti.

Enfin, un recours en référé visant le préfet de police -à qui les plaignants reprochent de n'avoir pas agi pour permettre à leur navire d'accoster à Marseille- a été introduit devant le tribunal administratif de Marseille. Il devrait être examiné dans le courant de la semaine prochaine, a confirmé la juridiction.

Mobilisation en Corse
La Collectivité Territoriale de Corse a invité l'ensemble des acteurs à se réunir à Bastia samedi matin. D'autre part, le Conseil d'administration et les adhérents de Corica Maritima appellent la population à participer à un rassemblement devant la préfecture à Ajaccio.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité