Déchets : le Syvadec décide de mettre en oeuvre des solutions de stockage transitoires

Face à l'impossibilité de mobiliser la force publique pour débloquer le centre de stockage de Vico, le Syvadec a décidé de mettre en oeuvre des solutions de stockage transitoires en mode dégradé pour prévenir les risques sanitaires. 

Illustration - Accumulation des déchets
Illustration - Accumulation des déchets © France 3 Corse
Dans un communiqué le Syndicat de valorisation des déchets en Corse (Syvadec) indique "qu'après consultation des autorités et différents partenaires, le Syvadec prend acte de l'impossibilité de mobiliser la force publique pour libérer le centre de stockage de Vico pourtant autorisée par l'ordonnance du 26 décembre 2015 du juge des référés du tribunal administratif de Bastia.

En conséquence, dans le but de prévenir les risques sanitaires liés à une éventuelle rupture du service public de collecte des déchets, le Syvadec a décidé de mettre en oeuvre des solutions de stockage transitoires en mode dégradé dans divers sites de l'île appartenant à des partenaires publics ou privés du Syvadec.

Cette réorganisation, conçue avec les collectivités adhérentes et les prestataires du Syvadec avec le consentement des autorités préfectorales, interviendra à partir du lundi 28 décembre et sera mise en oeuvre jusqu’à ce que l'évacuation des déchets soit à nouveau possible au début du mois de janvier 2016.

Elle permettra d'éviter toute nouvelle interruption du service public de collecte des déchets
".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter