• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Concours de bûcherons à Sagone : Coupez, c'est gagné!

Le bûcheronnage sportif, un travail d'équipe, et une discipline qui demande de nombreuses techniques / © viastella
Le bûcheronnage sportif, un travail d'équipe, et une discipline qui demande de nombreuses techniques / © viastella

Sagone accueillait ce dimanche la première manche du championnat de France de bûcheronnage sportif. Un sport original qui commence à se faire connaitre et qui consiste à couper, scier  ou tronçonner des morceaux de bois dans une multitude d'épreuves.

Par Sébastien Bonifay

Autour d'Elie, les bûcherons frappent, à toute force, avec leur hache. 

Histoire de couper, le plus rapidement et le mieux possible, le tronc qu'ils ont en face d'eux. 
 
Faire une encoche à la hache. Y enfoncer une planche. Grimper dessus. Et recommencer. Jusqu'au sommet...On appelle ça le springboard. / © viastella
Faire une encoche à la hache. Y enfoncer une planche. Grimper dessus. Et recommencer. Jusqu'au sommet...On appelle ça le springboard. / © viastella


Et ce n'est pas facile....

Certains sont suspendus, à plusieurs mètres du sol, sur des planches qu'ils ont préalablement eux-mêmes enfoncé dans le tronc, des planches de la largeur d'une tablette de chocolat...

Et pour rajouter un peu de piment, la canicule a choisi le jour de la première manche du championnat de France de Timbersports pour s'abattre sur Sagone. 

 
Elie tient crânement sa place face aux professionnels / © viastella
Elie tient crânement sa place face aux professionnels / © viastella


Mais Elie est aux anges. 

La plupart des concurrents sont des bûcherons professionnels, aguerris à l'exercice. 
Lui, il n'est pas du métier.

Quand ses amis, pour se détendre, chaussent les crampons, Elie  préfère couper du bois.

Alors une journée comme celle-là, plongé dans le bruit des tronçonneurs et entouré de bûcherons, parmi les meilleurs de France, et de troncs à fendre, ça ne se refuse pas. 

J'ai un camp d'entraînement chez moi! Et quand j'ai envie de me défouler, je prends ma hache, je vais dans le jardin et je tape trois, quatre morceaux de bois...Je rentre à midi pour le déjeuner, et je tape un bout de bois. C'est un sport exceptionnel, quoi!


Pour la plupart des gens, couper du bois, c'est une corvée.

Pour les compétiteurs en lice à Sagone, professionnels ou non, c'est avant tout une passion. 


 
L'enjeu de cette journée: une place en finale, en septembre prochain. / © viastella
L'enjeu de cette journée: une place en finale, en septembre prochain. / © viastella

 

Le bûcheronnage sportif est une discipline sportive exigeante. 

Springboard, hotsaw, single buck. Autant de mots qui ne nous évoquent pas grand chose. 
Autant d'épreuves qui demandent force, rapidité et précision. 

Sous le regard de Jörg Kurzenberger, un arbitre allemand scrupuleux quant aux règles, mais pas seulement:
 

Tout est important mais pour moi, mais safety (la sécurité - NDLR) est le plus important!
 

C'est pourquoi nos bûcherons n'arborent pas leurs légendaires chemises à carreaux, mais des tenues homologuées.

 

Une manière plutôt acrobatique de couper du bois... / © viastella
Une manière plutôt acrobatique de couper du bois... / © viastella

 

La France compte moins d'une centaine de licenciés, réunis dans 9 clubs.


Aucun, pour l'heure, n'existe en Corse.
C'est justement la raison pour laquelle ces demi-finales du championnat se déroulent à Sagone, comme nous l'explique Gilles Giguet, champion de France en titre:
 

Moi, je viens des Alpes, où les concours de bûcheronnage sont légion. Alors on essaie justement de s'écarter de ces régions où l'on connait très bien la discipline pour l'emmener ailleurs, et faire naitre des vocations.
 

Le public, en tout cas, n'a rien manqué du spectacle.

Reste à savoir si, comme Elie, notre redoutable bûcheron du dimanche, certains seront prêts à passer le cap, et à empoigner la hache. 
Ou la tronçonneuse. 

 


 
© viastella
© viastella

 

Le Timbersports, qu'est-ce que c'est?

La discipline est née au milieu des années 80. 
Et comme on pouvait s'y attendre, c'est sur une terre de bûcherons qu'elle a vu le jour.
Les Etats-Unis, puis le Canada, l'Australie et la Nouvelle-Zélande, se sont prêtés au jeu. 

Mais il fallu attendre une vingtaine d'années pour voir le premier championnat du monde. 

De son côté, l'Europe y est venue dans les années 90, là encore par les pays et les régions où la tradition des bûcherons est vivace...
La Scandinavie, l'Allemagne, mais aussi les Alpes ou le Pays Basque. 

En France, c'est d'ailleurs en 2003 que la discipline se structura, avec la tenue du premier championnat national. 

Le championnat de France se déroule en six épreuves. 
trois avec une hache en main. 
Trois avec une scie. 

On saura en septembre prochain, à Sedan, qui succèdera à Gilles Giguet, le champion de France 2018. 

 

Sur le même sujet

Université de Corse : le doctorat, un atout pour se positionner sur le marché de l’emploi ? 

Les + Lus