Confinement : 6,1% de la population corse vit dans un logement surpeuplé

Les mesures de confinement appliquées depuis la mi-mars partout en France touchent de façon différenciée les habitants en fonction de leur résidence et de la taille de leur ménage. Une étude INSEE publiée mardi 21 avril revèle ainsi que 6,1% des Corses occupent des logements dits suroccupés.

Illustration / Facades d'immeubles à Ajaccio.
Illustration / Facades d'immeubles à Ajaccio. © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN
Le confinement, en vigueur depuis le 17 mars dernier, n'affecte pas de la même manière les conditions et la qualité de vie de la population selon l'habitation dans lequel il se déroule, et la composition du ménage qui s'y trouve. Plusieurs millions de Français vivent ainsi dans des logements surpeuplés. 
 

Suroccupation des logements importante 

Selon une étude INSEE parue le mardi 21 avril, et qui se base principalement sur un recensement de la population datant de 2016, 6,1% de la population corse occupe actuellement un logement suroccupé, c’est-à-dire disposant d'un nombre de pièces insuffisant au regard de la taille du ménage (deux personnes ou plus).

Un pourcentage supérieur à la moyenne de la France métropolitaine : en 2016, 5% de la population hors Mayotte vivait ainsi dans un logement suroccupé.

A noter, cependant, la forte disparité entre les territoires ruraux et urbains : ainsi, la suroccupation ne concerne que 2,3 % des ménages dans les agglomérations de moins de 10 000 habitants, mais 5,3 % dans celles de plus de 100 000 habitants, et atteint 13,7 % dans l’agglomération parisienne.
 
© INSEE
© INSEE

La Corse fait ainsi partie des moyennes hautes de suroccupation des logements en France métropolitaine, précise l'étude. D'autant plus que la moitié de la population y vit en appartement (165.505 personnes, soit 51,1%).

Ainsi, dans le détail, sur 142.334 résidences principales (hors studio pour une personne) recensées sur l'île de beauté, 8.689 sont catégorisées comme des logements suroccupés : 4.138 (sur 65.767) se trouvent en Corse-du-Sud, 4.551(sur 76 568) en Haute-Corse.
 

3,6% des personnes âgées de 75 et plus isolées

Autre chiffre pointé par cette étude : 11.775 Corses âgés de 75 ans ou plus vivent seuls durant ce confinement. Soit 3,6% de la population (sur la base d'un recensement datant de 2016, et qui comptabilise, en tout, 324.078 insulaires).

Une donnée qui se rapproche de la moyenne métropolitaine, où l'on compte 2,4 millions de personnes de 75 ans et plus dans cette situation, soit environ 3,52%.
 
© INSEE
© INSEE

Dans le détail, le pourcentage et nombre de personnes âgées de plus de 75 ans et isolées durant ce confinement est plus élevé en Haute-Corse : 3,8% de la population de l'ex-département (6.514 personnes). En Corse-du-Sud, c'est 3,5% de la population (5.261 personnes).

Des seniors qui sont de plus, pour un quart d'entre eux, pointe l'étude, en difficulté financière : le taux de pauvreté de personnes vivant seules de 75 et plus est de 25,2%, soit 3.200 personnes (selon les données Insee-DGFiP-Cnaf-Cnav-CCMSA, à partir du fichier localisé social et fiscal (Filosofi) de 2017).


► Pour aller plus loin : cliquez ici pour consulter l'étude INSEE dans son intégralité.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
démographie société logement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter