Corse : ce que contient le cahier des charges de la délégation de service public maritime

© Pascal Pochard-Casabianca / AFP
© Pascal Pochard-Casabianca / AFP

La prochaine délégation de service public durera du 1er octobre 2019 au 31 décembre 2020. Pour pouvoir la décrocher, les compagnies maritimes candidates doivent respecter certaines obligations. 

Par France 3 Corse ViaStella

La délégation de service public (DSP) va durer 15 mois, du 1er octobre 2019 au 31 décembre 2020. Depuis Marseille, cinq lignes sont attribuées

Un bateau par jour, pour les ports principaux de Bastia et Ajaccio, trois bateaux par semaine pour les ports secondaires de Propriano, Porto-Vecchio et l'Ile-Rousse soit sept navires en tout. 

 
Corse : ce que contient le cahier des charges de la délégation de service public maritime
Equipe - Dominique Moret , Elise Caruelle.


Corsica Linea a déjà l'avantage d'exploiter sept bateaux. La Méridionale, qui n'en possède que trois, a dû affréter des navires. Il est précisé que le candidat doit « avoir la capacité de desservir toutes les lignes sur lesquelles il a fait une offre de base si elles lui étaient toutes attribuées ». 
 

Prix en baisse


Les horaires sont imposés. Entre 19 h et 20 h 30 pour les départs et de 6 h 00 à 7 h 30 pour l'arrivée. La DSP concerne principalement le fret. Les détails ont été votés par l'Assemblée de Corse le 28 juillet dernier

 


Le coût du mètre linéaire passe de 40 euros à 35 euros. Le prix du billet baisse de 25 %. La compensation financière que l'office des transports est prêt à payer n'a pas été dévoilée. Toutefois entre octobre 2016 et septembre 2017, 78 millions d'euros ont été versés, soit en moyenne 11 millions d'euros par bateau. 

Les fonds sont puisés dans l'enveloppe de continuité territoriale que l'État finance. Le but est de ramener le coût du transport maritime au coût du kilomètre d'autoroute. 



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus