Ajaccio : éco-quartier de la Miséricorde, les citoyens concertés

Publié le
Écrit par A.A.

Avec l'ouverture du nouvel hôpital au Stiletto, le site de la Miséricorde offre à la ville d'Ajaccio neuf hectares de friches urbaines en centre-ville. La zone sera transformée en éco-quartier et à compter de ce mois de février, les citoyens peuvent donner leur avis et leurs idées sur le projet.

Une page blanche à écrire. Le chantier du nouvel hôpital d'Ajaccio devrait arriver à son terme à l'été 2022. Et sa mise en service, sera synonyme de fermeture du site de la Miséricorde étendu sur neuf hectares.

Ainsi, la municipalité d'Ajaccio dispose d'une friche urbaine en centre-ville. Un lieu, qu'elle désire voir se transformer en éco-quartier. Afin de garder la maîtrise publique de l'opération et son aménagement, la ville se portera acquéreur des terrains, via sa société publique locale Amaterra. "En réhabilitant et en recyclant les bâtiments, en préservant les espaces naturels, la Miséricorde concrétisera la notion de 'faire la ville sur la ville', un modèle exemplaire d'urbanisme durable, qui préfère la réhabilitation de l'existant à l'étalement", explique Stéphane Sbraggia, premier adjoint au maire d'Ajaccio.

Pour que les habitants s'emparent au mieux du projet, une première phase de concertation publique a été lancée ce vendredi 11 février. Regroupés sur le site de la Miséricorde, une douzaine d'entre eux a pu visiter le site durant deux heures. Durant la balade, huit arrêts dans des endroits stratégiques de la zone comme l'héliport, la morgue ou le parking du personnel.

"Ça pourrait faire revenir la jeunesse"

Si, pour l'heure, aucun plan n'est prévu, chacun peut donner des idées. Nicole, agent immobilier à la retraite, aimerait voir "beaucoup de logements, avec de la mixité sociale, un point d'information au rez-de-chaussée d'un des bâtiments pour expliquer ce qu'est un éco-quartier et puis peut-être que l'héliport pourrait être transformé en un endroit où tout le monde se retrouve, un peu comme la fête des voisins."

Dans le petit groupe, Jean-François Casalta, membre de l'opposition au Conseil municipal d'Ajaccio, plaide quant à lui pour l'ouverture d'un centre de formation pour faire revenir la jeunesse. "Il y a beaucoup de jeunes gens qui ont leur bac et qui partent à l'étranger pour apprendre les métiers de la restauration. Si une partie des bâtiments pouvait être destinée à un lieu de formation, par exemple dans l'hôtellerie, dans les métiers de la restauration avec une valeur ajoutée intéressante, ça ferait revenir de la jeunesse, des gens qui vivent l'année et ça ferait travailler le centre-ville. Ça pourrait aussi avoir un autre effet, soit la montée en gamme de nos établissements", estime-t-il.

Quatre dimensions fondamentales

Cette concertation citoyenne entre dans les engagements que doit remplir la ville d'Ajaccio pour décrocher la labellisation "Écoquartier". Au nombre de 20, ils reposent sur trois autres dimensions fondamentales : les nouvelles manières d'habiter la ville, pallier les manques du centre-ville et protéger l'environnement.

Cette première phase de concertation est ouverte jusqu'à fin mars 2022. Afin d'en élargir la participation, un questionnaire a été mis en ligne. Les travaux d'aménagement du site de l'hôpital sont prévus entre 2026 et 2031.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité