Ajaccio : des perquisitions menées au domicile d’un couple de policiers

© BERTRAND GUAY / AFP
© BERTRAND GUAY / AFP

Cette semaine, l'IGPN aurait mené plusieurs perquisitions au domicile d’un couple de policiers ajacciens, soupçonné de malversations immobilières, selon un article du Parisien.

Par Anouk Passelac

L’IGPN, la police des polices s’intéresse à un couple de policiers ajacciens, soupçonnés de malversations immobilières, selon les informations du journal Le Parisien. Des perquisitions ont été menées à leur domicile et dans leurs bureaux administratifs.

En août dernier, une enquête préliminaire avait été ouverte par le parquet d’Ajaccio pour des « soupçons de travail dissimulé » et de « blanchiment de travail dissimulé » via une entreprise de BTP locale. Une information confirmée par le procureur de la République d’Ajaccio, Eric Bouillard. Des flux de plusieurs centaines de milliers d'euros transitent entre des Sociétés civiles immobilières, propriétés du couple, et une entreprise de BTP locale. La société achète, rénove et revend des biens immobiliers, mais il n'y a aucune trace de salaires et des ouvriers.

Des policiers haut placés


« Lui est commissaire principal et n°2 de la Sécurité Intérieure d’Ajaccio (le renseignement intérieur). Elle est capitaine de police à la PJ. », précise Le Parisien. Les perquisitions ont été menées dans des villas autour de Basteliccaccia, des appartements dans le coeur de la ville et sur la route des Sanguinaires. Plusieurs des appartements gérés par les sociétés des deux suspects ont été revendus à d'autres policiers en poste à Ajaccio, a précisé le magistrat.

Ajaccio : des perquisitions menées au domicile d’un couple de policiers
Intervenant: Eric Bouillard, procureur de la République à Ajaccio. Reportage: Lionel Luciani, Florence Antomarchi, Anastasia Nordin, Caroline Ceccaldi.

Lors des perquisitions, plusieurs documents ont été saisis, que ce soit au domicile des policiers, dans leurs bureaux au commissariat, ou au sein de l'entreprise de BTP avec laquelle ils étaient en lien. Une phase de quelques semaines d'analyse financière va désormais s'ouvrir, a précisé le procureur. Les deux policiers soupçonnés seront entendus bientôt ainsi que les fonctionniares qui leur auraient acheté des biens immobiliers.

Sur le même sujet

Ajaccio célèbre sa Madonuccia

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés