Ajaccio : un enfant d'Olmeto pris en charge pour une méningite, 60 cas contacts dont 31 enfants identifiés

Ce vendredi 19 avril, un enfant en bas âge fréquentant la crèche d'Olmeto a été admis à l'hôpital d'Ajaccio pour une méningite. Son état jugé "préoccupant" a nécessité son transfert en avion sanitaire vers Marseille. 60 cas contacts dont 31 enfants ont été identifiés.

Un enfant en bas âge a été admis à l'hôpital d’Ajaccio ce vendredi 19 mars pour un "purpura fulminans en faveur d’une infection invasive à méningocoque", annonce l'Agence Régionale de Santé (ARS) de Corse.

Son état de santé jugé "préoccupant" a nécessité un transfert en avion sanitaire vers Marseille dans l’après-midi de vendredi.

Le reportage de Dominique Moret et Stéphane Poli réalisé ce samedi : 

durée de la vidéo : 00h02mn47s
FTV ©D. Moret - S. Poli - A. Mordin

L'enfant hospitalisé est inscrit à la crèche d'Olmeto, dans le Valinco.

L'ARS indique avoir mené "les investigations épidémiologiques permettant d’identifier et de traiter à titre préventif les personnes contact à risque dans la sphère familiale, médicale et à la crèche".

Ainsi, 60 cas contacts, dont 31 enfants, ont été identifiés et ont reçu - ou recevront au plus tard samedi 20 avril - un traitement antibiotique "pour éviter la survenue de tout nouveau cas", précise l'ARS, qui ajoute que "ce traitement prophylactique par antibiotique permet de prévenir la survenue de formes graves, couper les chaînes de transmission et limiter ainsi les risques d’épidémie".

Concernant les enfants de la crèche, la mairie d'Olmeto précise que "les parents sont priés d'accompagner leur enfant (muni de son carnet de santé) ce samedi 20 avril à 15h à la crèche d'Olmeto, où un médecin leur administrera le traitement antibiotique adapté".

Conduite à tenir

Les autorités sanitaires demandent aux personnes de ne pas se présenter aux urgences ni dans une pharmacie sans avoir été contacté au préalable par un médecin ou une infirmière de l’ARS.

"En effet, le traitement préventif par antibiothérapie n’est accessible que sur ordonnance, souligne le communiqué. Celle-ci vous sera délivrée si vous êtes identifié comme personne à risque, c’est-à-dire si vous avez eu un contact proche (moins d’un mètre en face à face) et prolongé (plus d’une heure) avec la personne malade dans les 10 derniers jours. Les personnes de l’entourage des contacts à risque ne sont pas contacts et ne nécessitent donc pas un traitement."

Symptômes

L'ARS de Corse rappelle les signes les plus évocateurs :

  • des maux de tête violents (céphalées), accompagnés de fièvre
  • une sensibilité à la lumière (photophobie) ;
  • une raideur de la nuque, des courbatures et de la fatigue ;
  • des taches sous-cutanées rouges ou violacées (purpura) au niveau du corps ;

En cas de symptômes, les autorités sanitaires recommandent de contacter le 15.