Ajaccio : la vingtième édition du festival Passion Cinéma est ouverte

La 20e édition du festival Passion cinéma, à Ajaccio, vient d'ouvrir ses portes. Une vingtaine de films sont au programme jusqu'à dimanche. Un film singulier sur les arcanes de la Justice, « Une intime conviction », était projeté ce vendredi 15 mars devant des scolaires, en présence du réalisateur.
© Stéphane Agostini / FTVIASTELLA
Le festival Passion cinéma fête ses vingt ans au Palais des congrès d’Ajaccio. Une vingtaine de films sont au programme de l’édition 2019. 

Parmi eux : « Une intime conviction ». Il revient sur le deuxième procès de Jacques Viguier, accusé du meurtre de sa femme, en février 2000. Un premier film qui rencontre un vrai succès et d'excellentes critiques. 

 
Ajaccio : la vingtième édition du festival Passion Cinéma est ouverte
 

« Le doute ne bénéficie pas toujours à l’accusé » 


La complexité de la procédure pénale en s'interrogeant sur « qu'est ce que l'intime conviction » n'a pas manqué d'intéresser les jeunes lycéens ce vendredi 15 mars. « Le doute est le principe cardinal de notre justice, c’est fondamental. La différence entre l’enquête de police et la justice, c’est le doute ou la preuve. C’est à l’accusation de ramener la preuve de l’accusé, et à la défense de faire entendre le doute. Il y a de nombreuses affaires, celle-ci en fait partie, où il n’y a pas de preuve. Régulièrement, en France, on en appelle à l’intime conviction faute de preuves. Et régulièrement, dans le pays de l’intime conviction, le doute ne bénéficie pas toujours à l’accusé », souligne Antoine Raimbault, réalisateur du film. 

Autre ambiance ce soir avec « Synonymes », Ours d'or à Berlin, et « La dernière folie de Claire Darling » de Julie Bertucelli avec Catherine Deneuve. Le Festival Passion cinéma se poursuit jusqu’au dimanche 17 mars. Le programme est à retrouver ici. 



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture festival