Cet article date de plus de 4 ans

Conservatoire d'Ajaccio : enseignants et élèves dénoncent des locaux inadaptés

Les élèves du Conservatoire Henri Tomasi doivent suivre leur parcours dans des locaux souvent inadaptés à leur discipline. Un déménagement avait été envisagé il y a deux ans, mais n'a jamais abouti.
durée de la vidéo: 05 min 12
Salles mal insonorisées et équipements inadaptés : les conservatoire d'Ajaccio est-il vétuste ? ©France 3 Corse ViaStella
La chorale répète mais dans la pièce d'à côté, le tempo de la batterie vient interrompre régulièrement les gammes. Dans ce lieu d’apprentissage, les répétitions des différentes disciplines peuvent rapidement se transformer en cacophonie.

Les musiciens de jazz sont donc contraints de décaler leur cours au soir pour ne pas importuner les autres élèves.

Mais l’insonorisation n’est pas le seul problème ici. Certains murs parsemés de tâches d’humidité et des radiateurs décrochés témoignent de l’état de détérioration de certaines pièces.

Le bâtiment, situé au premier étage sans ascenseur ne propose pas d’accès handicapé. Quant aux vestiaires, ils ne possèdent pas de douches et ne répondent pas non plus aux normes.

Des locaux inadaptés pour un Conservatoire, dont l’agrément vient juste d’être renouvelé pour les sept prochaines années par le Ministère de la Culture, avec toutefois des réserves.

Si cet état des lieux n’écorne pas les rêves des étudiants, il limite souvent les possibilités. Les grands élèves du lyrique ne peuvent pas se produire au conservatoire, vu que le bâtiment est dépourvu d’auditorium. Ils sont programmés au musée Fesch.

Une pétition pour un relogement

Face à cette situation, les parents d’élèves se sont mobilisés et beaucoup ont signé une pétition demandant un relogement dans des locaux mieux adaptés.

La collectivité territoriale avait évoqué le projet de déménager l’antenne ajaccienne du Conservatoire du quartier Saint-Jean, où elle est installée depuis 1993, au Ricantu. Mais le projet n’a jamais abouti.
 
Des conditions d'apprentissage loin d'être optimales pour les 600 élèves et les 29 enseignants, qui aimeraient que la mairie et la collectivité s'emparent rapidement du dossier.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture musique éducation travaux publics