Etat d'urgence : les sociétés de sécurité privées de plus en plus sollicitées

Etat d'urgence : les sociétés de sécurité privées de plus en plus sollicitées
Intervenants : David Maraninci, responsable qualité Société-sécurité, Thierry Gallet, gérant de Société-sécurité, Bruno Lagadec, directeur de la sécurité à la mairie d'Ajaccio. - France 3 Corse ViaStella - Marie-Françoise Stefani/Franck-Jean-Toussaint Rombaldi

Les mairies et les organisateurs d'événements font de plus en plus souvent appel à des sociétés de sécurité privées lors de la tenue de grandes manifestations. Ces entreprises peinent néanmoins à recruter des agents.

Par Maité Hellio

Dans le cadre de l’état d’urgence, pour renforcer le dispositif de sécurité mis en place par la police et la gendarmerie, les organisateurs de festival et les maires font régulièrement appel aux entreprises de sécurité privées.

Lors de grands événements, plusieurs dizaines d’agents de sociétés privées peuvent être mobilisés. Ainsi, pour veiller à la sécurité des 4 000 spectateurs venus assister au concert de Louane, mardi 16 août, à Ajaccio, pas moins de 21 agents se trouvaient sur place.

10 d’entre eux étaient chargés de procéder à des fouilles et à des palpations au niveau des cinq accès à la place du Casone, où se déroulait le concert. Les autres effectuaient des patrouilles afin de vérifier que le site était hermétiquement fermé.

Concerts, feux d'artifice, transports, hypermachés...les sociétés de sécurité privées doivent faire face à une demande en constante augmentation. Pourtant, elles embauchent avec difficulté.

"Depuis fin février, début mars, nous avons mis des annonces en Corse-du-Sud pour recruter des personnes en CDI. Nous n’avons eu aucune candidature", regrette Thierry Gallet, gérant de l’entreprise Société-sécurité.

Sur le même sujet

Les + Lus