Le possible renouveau du Gazélec Ajaccio

Relégué en National 2 à l'issue de la saison dernière, le club du Gazélec Ajaccio avait été rétrogradé administrativement par la DNCG en National 3. La décision a été infirmée ce vendredi en appel. Cette victoire, combinée à un changement de statut annonce peut-être des jours meilleurs pour le club.
Le GFCA peut aborder le futur plus sereinement après l'annulation de sa relégation administrative.
Le GFCA peut aborder le futur plus sereinement après l'annulation de sa relégation administrative. © Michel Luccioni / MAXPPP
C'est peut-être la fin des déboires pour le Gazélec : après un exercice 2015-2016 au plus haut niveau, le club d'Ajaccio avait vécu deux saisons noires, qui l'ont vu être successivement relégué en National 1, puis National 2. Le coup de grâce est survenu le 30 juin dernier, lorsque la Commission Fédérale de Contrôle des Clubs a décidé une relégation administrative en National 3.

Le club avait fait appel de cette décision. Suite à l'examen du dossier, la DNCG a finalement infirmé ce vendredi la relégation, et a mis en place un encadrement de la masse salariale. Un répit salutaire pour le Gazélec, et peut-être le signe de jours meilleurs à venir.
 
Le GFCA est en cours de refonte, avec un changement de statut et un renouvellement de l'équipe dirigeante. En juin, le Gazélec s'est ouvert à l'actionnariat : Mathieu Messina-Arrighi, le président, Anthony Perrino, entrepreneur dans le BTP et actionnaire de CM Holding (propriétaire notamment de la Corsica Linea et de Corse Matin) et Pierre Anchetti, également actionnaire de la Corsica Linea sont ainsi entrés au capital du club.
 
En mai, l'ancien défenseur du Gazélec (avec 98 matchs sous les couleurs du club) David Ducourtioux est nommé entraîneur, tandis que Jérôme Le Moigne en devient le directeur sportif. Christophe Ettori demeure manager général. Cette équipe dirigeante renouvellée affiche clairement ses objectifs : lors d'une conférence de presse en mai, Christophe Ettori déclarait ainsi ne pas vouloir "s'attarder en National 2".

Pour ce faire, le Gazélec s'est attaché les services de 8 nouveaux joueurs, dont Alexandre Gameiro, latéral droit de 21 ans qui évoluait jusqu'à présent à l'OGC Nice. Un recrutement qui doit permettre selon Christophe Ettori de faire remonter le club au plus vite : "Les supporters doivent être sûrs qu'aujourd'hui, il y a des gens qui vont être dévoués à 100% et motivés pour ramener le club au plus haut niveau, le plus rapidement possible."
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport