Cozzano, village pionnier des énergies renouvelables en Corse

Première commune en Corse a s'être équipée d'une chaudière bio-masse, le village du Haut-Taravo ne compte pas en rester là : d'ici 2 ans, 2 micro-centrales hydroélectriques devraient renforcer sa maîtrise énergétique, et permettre d'alimenter la trésorerie du village d'environ 150 000 euros par an.

Sa démarche est exemplaire, énergétiquement et financièrement positive, c'est donc dans le petit village de Cozzano que que l'exécutif territorial de Corse a décidé de lancer son appel à projet " bois énergie 2016". Entre structuration de la filière bois et optimisation électrique, 3 milliards d'euros de subventions et 5000 emplois sont à la clé.

A Cozzano la chaufferie bio-masse inaugurée il y a un an a été financée à 80% par des fonds européens, la collectivité territoriale de corse et l'ademe, elle a coûté près de 50 000 euros à la commune et lui permet d'économiser 15 000 euros sur sa facture énergétique annuelle.

Pour l'instant les copeaux de bois lui sont livrés par une entreprise de Ghisonaccia, reste à structurer la filière bois pour être dans un circuit plus court.

D'ici deux ans, la commune devrait aussi se doter de deux micro-centrales hydrolélectriques : l'une au fil de l'eau sur la rivière qui traverse le village, l'autre le long du circuit d'eau potable.

A terme, Cozzano devrait produire deux fois plus d'énergie qu'elle n'en consomme, revendre l'excédent  estimé à 150 000 euros par an à EDF, et devenir un territoire à énergie positive.

reportage de Sylvie Wolinsky et Stéphane Agostini

Intervenants : Jean-Jacques Ciccolini Maire de Cozzano, Nora Etori Maire de Cardo-Torgia, Fabienne Giovannini Conseillère Exécutive, Jean-Jacques Ciccolini Maire de Cozzano, Thierry Antoine-Santoni Enseignant Chercheur ©France 3 Corse ViaStella

Pour les chercheurs des universités de Corse et de Pise, Cozzano est une sorte de laboratoire qui pourrait leur permettre de construire un modèle de village intelligent reproductible. Un autre projet, en attente de financements celui-là...