• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Frédéric Benetti, plus jeune président d’un tribunal de commerce de France

Frédéric Benetti, plus jeune président d’un tribunal de commerce de France
Christian Balzano, chef d'entreprise; José Santoni, secrétaire de la fédération du BTP de Corse-du-Sud; Frédéric Benetti, président du tribunal de commerce d'Ajaccio - France 3 Corse ViaStella - Dominique Moret, Thierry Guespin

La rentrée solennelle du tribunal de commerce d'Ajaccio s’est déroulée mercredi. Paul Scaglia a cédé son siège à Frédéric Benetti. A 44 ans, ce chef d'entreprise est le plus jeune président d’un tribunal de commerce de France.

Par France 3 Corse ViaStella

C’est sous le regard de son épouse et de son jeune fils que Frédéric Benetti s’est installé dans ses nouvelles fonctions lors de l'audience solennelle de rentrée du tribunal de commerce d'Ajaccio.

A 44 ans, il vient remplacer Paul Scaglia qui quitte ses fonctions après huit années passées à la tête de l’institution judiciaire.

Après des études de droit, Frédéric Benetti a repris l'entreprise familiale d'installation et d'entretien de chauffe-eau et de chaudières. Avec son frère, il gère dix-sept salariés. Il est décrit comme "un travailleur, qui ne compte pas ses heures avec des qualités humaines énormes."

Le plus jeune président de France a profité de cette rentrée pour donner sa vision du contexte entrepreneurial, des charges élevées dans une économie insulaire fragile. "Je n’ai rien inventé en disant que la fiscalité pesait sur les entreprises. C’est un discours qui est tenu par l’ensemble des politiques. Ils cherchent d’ailleurs une solution pour baisser cette pression." 

"Tout le monde connait l’état de l’économie qui reste fragile, même si on sent qu’il y a une petite reprise, mais il y a des particularismes insulaires qu’il faut surmonter", a-t-il ajouté. 

Sur le même sujet

Centre d’enfouissement de Prunelli di Fium’Orbu, dialogue de sourds

Les + Lus