Ajaccio : Une nouvelle unité de traitement des déchets à l'étude

© FTVIASTELLA
© FTVIASTELLA

Le traitement des déchets est au programme du Conseil Communautaire du Pays Ajaccien (CAPA) ce mardi soir. Les élus se prononcent sur le financement de l'étude pour créer une unité de traitement et valorisation des déchets. Coût : 15 millions d'euros. Il pourrait voir le jour d'ici 3 ans.

Par France 3 Corse ViaStella

C'est sur un terrain proche de l'aéroport d'Ajaccio que la CAPA compte installer son unité de traitement des déchets.

Elle est la première collectivité de Corse en terme de production d'ordures : près de 30.000 tonnes annuelles pour 80.000 habitants. Une réalisation qui pourrait voir le jour d'ici 3 à 4 ans.

"Nous avons estimé que nous ne parviendrons pas à parvenir aux objectifs fixés par la CTC l'an dernier en 3 à 5 ans. En tout cas sur les communautés d'agglomération. Nous préconisons une unité de tri et de valorisation en complément des mesures engagées, pour permettre de trier la part qui n'a pas été triée par les usagers et de sur-trier ce qui a déjà été trié", explique Jean-Jacques Ferrara, président de la CAPA.

Un projet qui ne fait pas l'unanimité. Dans un communiqué Zeru Frazu s'interroge sur les dépenses publiques qu'entrainerait la structure. Le collectif y dénonce aussi un manque de concertation avec la population.

Ajaccio : Une nouvelle unité de traitement des déchets à l'étude
Intervenants : Jean-Jacques Ferrara, président de la CAPA; Agnès Simonpietri, conseillère exécutive - France 3 Corse ViaStella - Stella Rossi, Sylvie Wolinsky, Frédéric Guichard

La collectivité territoriale avait elle aussi des réticences, aujourd'hui résolues. L'unité de tri estimée à 15 millions d'euros pourrait même bénéficier de financements émanant du PEI à hauteur de 70 %.

"Nous sommes arrivés à la conclusion qu'il y avait un besoin pour une installation assez importante mais bien adaptée à la politique que nous voulons mettre en place. Et aussi, sous maîtrise publique tant pour la réalisation que pour l'exploitation. La politique des déchets doit être maîtrisée par les collectivités", affirme Agnès Simonpietri, conseillère exécutive.

Le même genre de projet devrait le jour en région bastiaise en même temps que de nouveaux centres d'enfouissement dont l'emplacement reste pour l'heure inconnu.

Sur le même sujet

San Martino di Lota - La colère des commerçants face aux travaux EDF

Près de chez vous

Les + Lus