• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Eccica-Suarella : « U Nidu », la nouvelle structure d’accueil pour les tout petits

Cette nouvelle creche peut accueillir 18 enfants. / © Jennifer Cappaï / FTVIASTELLA
Cette nouvelle creche peut accueillir 18 enfants. / © Jennifer Cappaï / FTVIASTELLA

Une nouvelle structure d'accueil pour les tout-petits dans la basse vallée du Prunelli, à Eccica-Suarella. « U Nidu » reçoit, depuis quelques semaines, 18 enfants. 800 000 euros ont été investis, mais cette crèche est encore insuffisante pour répondre à la demande.

Par France 3 Corse ViaStella

Située sur la commune d'Eccica-Suarella, la toute nouvelle structure emploie sept personnes : cinq spécialistes de l'enfant, un cuisinier et un agent technique

Après quatre mois d'ouverture, la crèche affiche complet. « On a un agrément de 18 places donc on peut avoir 18 à 19 enfants par jour. Ça fait 8 chez les grands, 10 chez les bébés en moyenne. J’ai 28 inscrits, mais tout le monde n’a pas les mêmes jours, et j’en ai encore beaucoup en liste d’attente. Je commence à avoir des parents au téléphone qui s’inquiètent pour la rentrée de septembre », explique Alice Fideli, directrice de la crèche « U Nidu ».

 
Eccica-Suarella : « U Nidu », la nouvelle structure d’accueil pour les tout petits
Intervenants - Alice Fideli, Directrice crèche "U Nidu" ; Lydie et Lucas ; Henri Franceschi, Président de communauté de communes Celavo-Prunelli Equipe - Marie Cristiani ; Jennifer Cappaï ; Vanessa Alfonsi.
 

Insuffisant


Coût total de la réalisation : 800 000 euros. L'espace, particulièrement bien conçu, permet un accueil et une vie d'équipe optimale. « C’est magnifique de pouvoir intégrer une nouvelle crèche, une nouvelle équipe. Elle est très bien et entrer dans une toute nouvelle crèche, c’est une chance », indique Lydie, employée de la crèche. 

Dix communes composent la vallée du Celavo-Prunelli, soit 10 000 habitants. Avec deux crèches dans le secteur, en comptant celle de Bastelicaccia, plus grande, deux autres projets, à Ocana et Carbuccia, sont sur les rails. 

Mais ça reste très insuffisant par rapport aux besoins. « Il en faudrait pratiquement une par commune. Je pense que ce sera un objectif que l’on va essayer d’atteindre assez rapidement. Il nous faut faire un effort particulier pour l’accueil des enfants, c’est une priorité », souligne Henri Franceschi, président de communauté de communes Celavo-Prunelli.

Un peu de patience pour Ocana et Carbuccia qui devraient voir le jour d'ici deux ans.

 

Sur le même sujet

Vocation -

Les + Lus