Visite perturbée pour Marine Le Pen à Ajaccio

Le pen incicents
Paul Salort, Ghjuventù independentista

La candidate du FN à l’élection présidentielle est arrivée ce matin à Ajaccio pour tenir un meeting au palais des congrès de la ville. Une manifestation "antifasciste" a dégéné à l'exterieur alors que la salle a dû être évacuée, des indépendantistes étant parvenus à s'y introduire. 

Par France 3 Corse

Arrivée sans encombre pour la candidate frontiste ce matin à aéroport d’Ajaccio. Un contexte qui est loin de rappeler l’accueil réservé par le passé à son père, Jean-Marie,  notamment par la mouvance nationaliste corse.

Mais le calme sera de courte durée puisque des incidents ont émaillé le début du meeting en début d’après-midi.

Une manifestation antifascisme a été organisée à l'initiative de militants d’extreme gauche et du PCF notamment, elle a donné lieu à quelques frictions et invectives avec les forces de l'ordre et les militants du FN. 



  • Les jeunes indépendantistes corses perturbent le meeting 

Mais les incidents les plus marquants ont eu lieu à l’intérieur du palais des congrès où des jeunes militants nationalistes étaient eux parvenus à s’infiltrer parmi le public.

Leur objectif : empêcher la tenue de la réunion publique. Des incidents ont eclaté avec le service d’ordre : gaz lacrymogènes, frictions et échanges de coups… la salle sera finalement évacuée pour tenir meeting à l’entrée du Palais des congrès.



La Ghjuventù Independentista revendiquera rapidement cette action sur son compte Twitter aux côtés d'autres groupes nationalistes. 


  • Quel projet pour la Corse ?

Elle vient exposer dans l’île les 144 engagements qu’elle propose aux français et sa vision de la Corse.

Le FN a fait son grand retour à l’Assemblée de Corse en 2015 après 24 ans d’absence, il y compte 3 élus après le départ du groupe de Christophe Canioni.
Le parti qui était arrivé deuxième à la présidentielle de 2012 en Corse devançant François Hollande de 189 voix.

Il réalise depuis quelques années des scores honorables y compris lors des scrutins locaux, ce qui n’était pas son cas par le passé, mais peine à se structurer réellement sur l'île. 
 
Son programme reste très flou sur les grands dossiers corses. Marine Le Pen consulterait les corses sur le projet de collectivité unique pour revenir à un ou deux départements en lieu et place de la Collectivité unique.

Elle se dit favorable au bilinguisme mais pas à la co-officialité, opposé au statut de résident même si elle avoue que le foncier reste un problème majeur et spécifiquement accru par l’insularité.

Le FN chassera aussi sur son thème de prédilection, l’immigration, dans la région qui a le plus fort solde migratoire de France en proportion de sa population.

Entretien Le Pen


Sur le même sujet

Les + Lus