Risque incendie : les renforts nationaux restent en Corse

L'un des Canadair CL-415, les fameux "Pelican", avion bombardier d'eau de la Sécurité Civile en France / © VALERY HACHE / AFP
L'un des Canadair CL-415, les fameux "Pelican", avion bombardier d'eau de la Sécurité Civile en France / © VALERY HACHE / AFP

En raison des fortes chaleurs attendues aujourd’hui et mercredi, couplées à l’extrême sécheresse de la végétation, induisant un risque incendie élevé, les renforts nationaux restent présents en Corse, annonce la préfecture.

Par France 3 Corse ViaStella

Alors que 25% de la flotte des Canadair n’est pas opérationnelle selon le Syndicat national du personnel navigant de l'aéronautique civile (SNPNAC), la Corse va malgré tout conserver des renforts aériens supplémentaires pour quelques jours.

Sept appareils restent prépositionnés dans l’île, a annoncé lundi le préfet de Corse. Il s’agit d’un Canadair et de deux Tracker qui s’ajoutent aux quatre appareils stationnés en Corse pendant la saison estivale (2 Canadair à Ajaccio, 2 Tracker à Solenzara).

Au sol, les pompiers des deux départements insulaires pourront également compter sur l’appui de leurs homologues de la Drôme. Une colonne du Sdis26 (65 personnes) reste en Corse du Sud.

Comme chaque année, près d'un tiers des effectifs des formations militaires de la sécurité civile (FORMISC) a été déployé sur l'arc méditerranéen.

En Corse, deux sections Vulcain (40 hommes) et le détachement d’intervention héliporté de Brignoles (35 personnes et 2 hélicoptères PUMA) sont stationnés à Corte, prêts à intervenir en cas d’incendie.

Sur le même sujet

Les + Lus